Le DRC recrute 01 Consultant(e) expert(e) en Analyse de risque de Protection

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
Le DRC recrute 01 Consultant(e) expert(e) en Analyse de risque de Protection

TERMES DE REFERENCE

pour le recrutement d’un(e) consultant(e) expert en Analyse de risque de Protection

  1. Contexte et justification

Le Conseil Danois pour les Réfugiés / Danish Refugee Council (DRC) est une organisation internationale présente au Niger depuis 2014 dans les régions de Tillabéry, Maradi et Diffa. Le Département Protection de DRC-Niger met en œuvre plusieurs projets à travers le pays. Ses projets concernent la protection des personnes en mouvement vulnérables, l’accès aux services pour les victimes de violations de droit, la prévention des VBG et autres violences, le monitoring de protection et la prise en charge des victimes et survivant(e)s de violations de droits.

En vue de finaliser sa stratégie d’intervention en protection et approche intégrée, DRC cherche à réaliser une analyse des risques de protection dans pour les régions de Tillabéry, Maradi et Diffa.

Afin de mener cette étude, DRC Niger cherche un consultant/une consultante pour une  période de deux mois  (maximum 44 jours ouvrés) entre juillet et octobre 2021.

Le/La consultant(e) ou l’équipe de consultant(e)s devra avoir accès aux zones d’intervention et être disponible pour mener l’étude sur le terrain auprès du public cible du projet de DRC. Les trois analyses couvriront les zones des axes de déplacements et interventions des bases de Tillabéry, Maradi et de Diffa.

  1. Objectifs de l’analyse

Objectif général

Le but des analyses de risque de protection est d’identifier les menaces, vulnérabilités et capacités principales qui caractérisent les situations de crise de protection à Tillabéry, Maradi et Diffa.

Les analyses ont pour objectif d’appuyer la prise de décision et la priorisation des interventions de DRC, qui sera concrétisée dans l’écriture de la stratégie nationale et sous régionale de protection ;

Objectifs spécifiques

  1. Analyse des données de protection, informations et documents existant, produits par DRC et les autres acteurs humanitaires et de développement.
  2. Identifier, pour chaque zone, les risques de protection principaux, en utilisant le cadre d’analyse du Protection Analytical Framework (PAF) (exemple disponible du Result Based Protection/ IRC- Interaction).
  3. Valider les risques de protection avec les équipes et populations affectées.
  1. Tâches principales

Une analyse des risques de protection (ARP) sera réalisée pour chaque région (3) en trois phases :

  1. Analyse documentaire, entretiens et analyse des données disponibles (méta-analyse). Sur la situation de protection, les incidents et formes de vulnérabilité.
    1. L’analyse produira 3 livrables par région :
      1. Une analyse des risques de protection.
      2. Une cartographie des acteurs de protection (formels et informels)
  • Une analyse des cadres normatifs et légaux (cadre légaux nationaux et normes sociales locales).
  1. Les premières conclusions seront présentées et partagées aux équipes de terrain et populations affectées afin de recueillir leur feed-back, suggestions et validation des conclusions.
  2. Intégration des feedbacks et finalisation des 3 analyses.

Les analyses des risques de protection comportent les éléments suivants :

  • Analyse et présentation du contexte
    • Histoire du conflit et autres situations pertinentes
    • Environnement Politique et social
    • Environnement Normatif, institutionnel et légal.
  • Présentation des menaces principales
    • Type de menaces
    • Acteurs principaux responsables
    • Facteurs sous-jacents aux menaces/ les facilitant
  • Présentation des vulnérabilités :
    • Personnes affectées (âge, genre, diversité et marginalité).
    • Conséquence des vulnérabilités.
    • Actions, personnes et appuis locaux existant.
  • Présentation des capacités.
    • Capacité individuelles et sociales/ des groupes
    • Perspectives et expériences des personnes.
    • Réponse institutionnelle, normative et légale.
  • L’environnement protecteur
    • Eléments de protection et des craintes qui remontent des populations et acteurs.
    • Impact des incidents de protection.
    • Réponse de protection déployée.

DRC sera disponible pour orienter le consultant dans la recherche documentaire et mise en relation avec les interlocuteurs tant à l’interne de DRC et auprès des autres intervenants dans la région.

  1. Livrables attendus 
  • Une bibliographie des documents et bases de données traitées.
  • Trois (3) analyses de risque de protection : (1) pour la zone de Diffa, (1) pour la zone de Tillabéry et (1) pour la zone de Maradi.
    • Les analyses de risques ne doivent pas dépasser 15 pages. L’analyste pourra présenter les grands risques identifiés mais n’en analyser qu’un nombre limité. Le nombre et le choix des risques analysés devra être validé par l’équipe de DRC (Responsable des programmes, Coordinateur Protection, responsable de zone)
  • Les annexes suivantes accompagnant les analyses de risques :
    • Une cartographie des acteurs.
    • Une présentation du cadre normatif : normes sociales, règles et législations.
  • Une version préliminaire des analyses suite à la recherche documentaire (mi-parcours), partagé à DRC (la Coordination protection et au département M&E), présenté aux équipes de terrain (Area Manager, Team leaders et équipes de terrain) et populations affectées (PDI, victimes, populations hôtes) pour remarques, observations et corrections éventuelles avant établissement des analyses définit Des personnes ressources externes à DRC peuvent aussi être invitées à relire, commenter et participer au processus ;
  • Une version finale des analyses.
  1. Modalités d’établissement des rapports

Le/la consultant(e) rendra compte directement à la Coordinatrice des Programmes basée à Niamey et fournira des mises à jour régulières (au moins hebdomadaires) pendant la mission.

  1.   Lieu(x) d’exécution

Le/la consultant(e) sera basé à Niamey avec des déplacements sur les zones d’intervention en fonction des besoins mis en évidence au cours des premières semaines de travail et des contraintes de voyage existantes liées au Covid-19 (les frais de déplacement seront couverts par l’organisation).

  1. Calendrier de mise en œuvre et plan de travail

La Prestation doit durer 2 mois (44 jours/ 352 h), c’est-à-dire, de la date de début au dépôt du rapport final de l’analyse. Le calendrier de travail détaillé devra être élaboré et précisé par le/la consultant(e).

Clôture de l’appel à propositions 30/07/2021
Sélection du consultant 06/08/2021
Démarrage de la prestation 15/08/2021
Rapport de restitution de revue finale (8 pages) 15/10/2021
Rapport final (3 * 15 pages + annexes) 31/10/2021
  1. Qualification et expertise

Le/la consultant/consultante doit disposer des qualifications suivantes :

  • Au moins 5 années d’expérience avérée dans l’analyse de risques de protection, ou la mise en œuvre de projets de protection, de lutte contre les violences basées sur le genre et/ou de projets de protection de l’enfanc
  • Connaissance des zones de l’ét Une expérience dans les zones concernées du Niger sera considérée comme un atout ;
  • Expérience avérée dans les techniques de facilitation et d’entretien à distance (les contraintes d’accès ne permettront peut-être pas un déploiement sur tous les terrains d’analyse) ;
  • Expérience avérée en protection humanitaire et les approches de genre, d’âge et de marginalité ;
  • Expérience d’analyse de risque de protection ;
  • Au moins une publication en relation avec l’appel d’offre (lien d’accès en référence);
  • Maitrise du français parlé et écrit et de l’anglais (lecture), les autres langues locales seraient des atouts.
  1. Conditions générales

Le/la consultant(e) devra se conformer à toutes les procédures standard de DRC, y compris le code de conduite et les politiques de confidentialité. Toutes les informations présentées, obtenues et produites doivent être traitées comme la propriété de DRC et sont considérées comme confidentielles à toutes fins autres que celles prévues dans le cahier des charges.

Le/la consultant(e) sélectionné(e) est tenu(e), à la signature du contrat, de signer un accord de confidentialité. Le matériel préparé par le consultant ne peut être vendu, utilisé ou reproduit de quelque manière que ce soit (partiellement ou entièrement) par le consultant sans l’autorisation préalable de DRC.

Tous les consultants engagés par le DRC doivent être immatriculés fiscalement en tant qu’entité juridique dans le pays concerné [1] . Dans le cadre du processus d’appel d’offres, les consultants sont requis de présenter les documents prouvant qu’ils disposent d’un statut fiscal conforme à la législation applicable.

  1. Procédure de candidature

Les candidats intéressés qui répondent au profil requis sont invités à soumettre une offre comprenant les éléments suivants en français :

  • Un CV démontrant l’expertise et expérience pertinente en genre eu égard à la réalisation des objectifs du marché et des résultats escomptés.
  • Une lettre de motivation stipulant clairement l’adéquation au rôle et la compréhension des objectifs et des tâches du service requis.
  • Une proposition technique détaillée avec les méthodes recommandées afin d’atteindre les résultats et objectifs de l’analyse
  • Formulaire d’enregistrement du profil du fournisseur dûment rempli et signé.
  • Formulaire d’appel d’offres complété et signé avec l’offre financière. Le détail des coûts et des honoraires doit être mentionné dans un document distinct.

A noter que le/ la consultante aura les frais suivant pris en charge par le DRC lors de sa présence au Niger :

  • Prise en charge des frais professionnels : déplacements locaux, organisation des réunions avec les partenaires, équipes de DRC et populations affectées.
  • Logement au sein de la Guest de DRC à Niamey et des guests de Maradi, Diffa et Tillabéry.

Le/la consultante devra être couvert par sa propre assurance responsabilité, santé et vie durant leur période d’engagement au service du DRC [2] .

Les documents de candidature (y compris le code de conduite et les conditions générales de contrat signés) doivent être soumis en format PDF à  [email protected]  au plus tard à la date indiquée au paragraphe 5.B de la Lettre d’invitation. Les offres envoyées à toute autre adresse électronique seront rejetées.

  1. Critères d’évaluation

Pour l’attribution de ce contrat de service, les critères d’évaluation ci-dessous régiront la sélection des offres reçues. L’évaluation est effectuée sur une base technique et financière.

Les offres des soumissionnaires seront évaluées en fonction, entre autres, des critères suivants, et des points seront attribués sur une échelle de 1 à 10 pour chacun des critères stipulés ci-dessous.

# Critères techniques Note Pondération dans l’évaluation technique
1 Qualité technique de l’offre 30%
1.2 Compréhension démontrée de la méthodologie et des livrables demandés, tous les éléments importants des TdR sont suffisamment traités et pris en compte 1 to 10 25%
1.3 Style, langage, sophistication et présentation 1 to 10 5%
2 Expertise 70%
2.1 Expérience avérée en protection humanitaire et les approches de genre, d’âge et de marginalité 1 to 10 40%
2.2 Expérience avérée d’analyse de risque de protection 1 to 10 20%
2.3 Connaissance des zones de l’étude 1 to 10 15%
Score Total Maximum 100%

Après avoir rédigé ses conclusions écrites provisoires mais avant de clôturer l’évaluation technique, le comité d’évaluation peut organiser des entretiens avec les experts proposés dans les offres techniquement conformes. L’entretien s’effectuera par téléphone, et la date et l’heure de cet entretien seront confirmées ou notifiées au soumissionnaire au moins 5 jours à l’avance. En cas de force majeure empêchant un soumissionnaire de participer à un entretien, une nouvelle date et une nouvelle heure convenant aux deux parties seront fixées en accord avec le soumissionnaire. Si le soumissionnaire n’est pas en mesure de participer à l’entretien à la nouvelle date, son offre sera éliminée de la procédure d’évaluation.

Tous les soumissionnaires doivent obtenir une note moyenne d’au moins 50 % pour la notation technique totale afin de passer à l’étape suivante.

L’offre financière sera ensuite comparée à l’offre technique. Le coût total de l’offre financière doit être mentionné dans le formulaire d’offre de DRC (RFQ), tandis que la ventilation du budget doit être jointe séparément.

Le paiement sera effectué en 3 tranches :

–          30% : après approbation du rapport de démarrage.

–          20% : après validation des analyses genres des PPC

–          50% : après approbation du rapport final.

  1. Informations additionnelles

Pour toute information complémentaire concernant cet appel d’offre, veuillez contacter :  [email protected] . Les devis/offres doivent toutefois être soumis exclusivement à  [email protected]

[1]  L’immatriculation peut être faite en tant que société, société anonyme ou tout autre régime légal en vertu duquel le consultant est considéré, non pas comme une personne physique, mais comme une entité juridique responsable du paiement des taxes dues sur les sommes reçues pour les prestations fournies.

[2]  Cette preuve d’assurance sera demandée avant l’arrivée au Niger, elle n’est donc pas un critère de sélection administrative mais une obligation pour déclenchement du contrat. Le DRC peut prendre à sa charge le cout d’une assurance si demandé par le soumissionnaire en contrepartie d’un prélèvement à la source au moment du paiement (modalités et coûts voir Annexes G et H)

Expériences / Formation

  • Au moins 5 années d’expérience avérée dans l’analyse de risques de protection, ou la mise en œuvre de projets de protection, de lutte contre les violences basées sur le genre et/ou de projets de protection de l’enfanc
  • Connaissance des zones de l’ét Une expérience dans les zones concernées du Niger sera considérée comme un atout ;
  • Expérience avérée dans les techniques de facilitation et d’entretien à distance (les contraintes d’accès ne permettront peut-être pas un déploiement sur tous les terrains d’analyse) ;
  • Expérience avérée en protection humanitaire et les approches de genre, d’âge et de marginalité ;
  • Expérience d’analyse de risque de protection ;
  • Au moins une publication en relation avec l’appel d’offre (lien d’accès en référence);
  • Maitrise du français parlé et écrit et de l’anglais (lecture), les autres langues locales seraient des atouts.

Comment postuler

Télécharger le dossier de demande de proposition.

Merci de bien tenir compte des exigences administratives et techniques, et suivre la procédure de soumission indiquée dans le document “Lettre d’invitation”.