PCE/LON recrute 01 Auditeur (trice) Interne

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
PCE/LON recrute 01 Auditeur (trice) Interne au sein de l’Unité de Coordination du Projet de Corridor Economique Lomé – Ougadougou Niamey

Projet de Corridor Economique Lomé – Ougadougou Niamey (PCE/LON)

Niamey, Niger

1. Le Gouvernement de la République du Niger a obtenu un crédit de la Banque Mondiale pour financer le Projet de Corridor Economique Lomé – Ougadougou Niamey (PCE/LON). Il a l’intention, à ce titre, d’utiliser une partie des sommes accordéespour financer le contrat de service  de consultant  (individuel) d’un (e) Auditeur (trice) Interne au sein de l’Unité de Coordination dudit Projet.
2. Les services du Consultant (« Services ») comprennent : lire plus bas les Termes de référence.
3. Le Ministère des Transport invite les consultants admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultants intéressées doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des Services.
Les critères pour l’établissement de la liste restreinte sont : ? Les qualifications du Consultant : Avoir BAC + 5  en gestion, audit, contrôle et finances comptabilité ou autre diplôme équivalent
? L’expérience du consultant : – Avoir une expérience professionnelle d’au moins 5 années ; – avoir une très bonne connaissance et expérience pratique (i) des mécanismes de financement des projets et programmes de développement en général et des procédures de la Banque Mondiale en particulier, et (ii) des normes internationales d’audit interne ;- avoir l’expérience de l’utilisation de l’outil informatique et d’un ou plusieurs logiciels de gestion comptable et financière ;- Une expérience en cabinet d’audit et expertise comptable serait un atout ;- Avoir une grande intégrité morale ;- Etre rigoureux et capable de synthétiser les informations relatives au Projet ;- Avoir un bon esprit d’analyse, d’adaptabilité à son environnement de travail et d’écoute ;- Avoir une bonne connaissance des procédures de la Banque mondiale ;- Avoir une bonne capacité rédactionnelle ;- Avoir une maîtrise parfaite des logiciels Word, Excel et Power-Point ;- Etre capable de travailler en équipe et avoir une bonne aptitude à établir des relations humainesharmonieuses ; – Etre capable de travailler sous pression ;- Etre disponible, entreprenant et avoir une bonne organisation ;
4. Il est porté à l’attention des consultants que les dispositions des paragraphe 3.16 et 3.17 du Règlement de Passation des Marchés de la Banque mondiale pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets d’Investissement de Juillet 2016, révisé en Novembre 2017 et en Août 2018, relatives aux règles de la Banque mondiale en matière de conflit d’intérêts sont applicables.
5. Un Consultant sera sélectionné selon la méthode de sélection du Consultant Individuel, telle que décrite dans le Règlement de Passation des Marchés de la Banque mondiale pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets d’Investissement de Juillet 2016, révisé en Novembre 2017 et en Août 2018.
7. Les Consultants intéressées peuvent obtenir des informations supplémentaires auprès de l’Unité de Coordination du PMRC sise dans l’enceinte du Ministère de l’Equipement au rond-point de l’Hôpital National de Niamey, Annexe abritant le Cabinet duMinistre de la Communication, Tél. : (+227) 20 73 54 38 aux heures suivantes : du lundi au jeudi de 8 h 00 à 17 h 00, et les vendredis de 8 h 00 à 12 h 00 (Heure locale = GMT + 1).
8. Les manifestations d’intérêt écrites doivent être expédiées par courrier électronique aux adresses suivantes :  [email protected]  et  [email protected]  au plus tard le 08 octobre 2021 à 12 heures 00 minutes (Heure locale).  Les manifestations d’intérêt envoyés électroniquement doivent être en fichier non modifiable (pdf) ou équivalent.
9. En cas de non-confirmation dans un délai de 24 heures ouvrables après leur envoi, de la réception des dossiers transmis électroniquement, le Consultant doit faire un rappel d’envoi de la confirmation de la réception de son dossier auxadresses électroniques mentionnées ci-dessus. Les Consultants et l’Unité de Coordination du PMRC et le Ministère des Transports doivent vérifier dans les dossiers de Boîte de réception et de SPAM la réception des dossiers de manifestation d’intérêt électroniques et de toute autre communication relative à la manifestation d’intérêt.
TERMES DE REFERENCE DE L’AUDITEUR (TRICE) INTERNE

I. Contexte Général du Projet :
Dans le cadre de sa politique de développement, le Niger a sollicité et obtenu de l’Agence Internationale pour le Développement (IDA) un crédit pour le financement du Projet Corridor Economique Lomé – Ouagadougou – Niamey.Le projet est conçu pour appuyer le gouvernement du Niger pour, d’une part, améliorer la connectivité régionale et les opportunités économiques le long du corridor routier Lomé-Ouagadougou-Niamey.Pour faciliter les échanges économiques et le brassage inter communautaire interne et externe du Niger dans les meilleurs conditions de sécurité des populations et de leurs biens à l’aide d’une fourniture de service de transport de qualité et àmoindre coût, d’autre part renforcer la résilience des populations le long du corridor pour faire face à la crise sanitaire et climatique dans la zone du Projet en protégeant et améliorant les moyens de subsistance et en finançant les équipements communautaires.
Il est structuré en 5 composantes dont trois opérationnelles, une consacrée à la gestion du projet et une autre à la réponse d’urgence.? Composante 1 : Amélioration des infrastructures et introduction de systèmes de transport intelligents sur le corridor LON (Coût total : 13 millions de dollars US) ;? Composante 2 : Amélioration de la qualité des services de transport et de transit le long du corridor (Coût total : 27 millions de dollars US)? Composante 3 : Amélioration des infrastructures communautaires et des voies d’accès pour soutenir le développement économique local et la résilience des populations autour du corridor (Coût total : 46 millions de dollars US) ;? Composante 4 : Appui à la mise en œuvre du projet aux niveaux régional et national (Coût total : 4 millions de dollars US)Composante 5 : composante contingente de réponse d’urgence (équivalent de 0 million de dollars US)
L’objectif de développement du projet (ODP) est d’améliorer la connectivité régionale et les infrastructures communautaires socio-économiques le long du corridor entre les capitales du Togo, du Burkina Faso et du Niger.Dans le cadre de l’étoffement de son personnel, l’Unité de Coordination du Projet se propose d’utiliser une partie des fonds pour  recruter un (e) Auditeur Interne.  Les présents TDR sont élaborés pour le recrutement dudit (de ladite) Spécialiste.
Pour le recrutement d’un (e) Auditeur (trice) Interne au sein de l’Unité de Coordination du Projet de Corridor Economique Lomé – Ougadougou Niamey

II. Mandat de l’Auditeur (trice) Interne Sous l’autorité et la supervision du Président du Comité du Pilotage et en étroite collaboration avec l’Equipe de l’Unité de Coordination du Projet, le consultant a pour missions de faire le suivi de contrôle interne en conformité avec les normesd’audit internationales régissant la pratique professionnelle de contrôle interne édictés par la fédération Internationale des Experts Comptables et les procédures admises décrites dans les documents légaux et les manuels de procédures duPCELON. Il est le responsable de la vérification de gestion financière et de tous les aspects de lacomptabilité et en particulier en  termes de systèmes et de procédures ainsi que la conformité aux normes. Les missions :- faire appliquer le suivi des procédures de gestion en vigueur du projet ;- conseiller l’UCP dans la maîtrise des risques ;- assister l’UCP dans la mise en œuvre des recommandations issues des missions d’appui de la Banque Mondiale, d’audit externe et des différents organes d’Etat de contrôle ;- favoriser l’amélioration de la qualité de l’information ;- faire toute suggestion relative au respect de l’accord de financement, de la lettre de décaissement et des manuels de procédures et d’exécution du projet ;- assurer la mise en place des outils et du cadre de l’audit interne ;- veiller à la bonne application des procédures de gestion des projets et de passation des marchés;- veiller à l’utilisation efficiente des ressources du projet ;- veiller à la fiabilisation des données comptables et financières ;- sécuriser le patrimoine du projet ;- apporter un appui à la coordination du projet ;
Les principales tâches se résument comme suit : – Soumettre au Comité de Revue et à la Banque Mondiale son Programme d’audit annuel pour approbation- Transmettre à la Banque Mondiale un rapport d’activités semestriel consolidé au plus tard 45 jours après la fin du semestre- Soumettre à la Banque Mondiale les rapports d’audit interne de chaque mission au plus tard deux semaines après leur approbation par le Coordonnateur de Projet- Exécuter les missions d’audit interne en conformité avec les normes internationales régissant la pratique professionnelle de l’audit interne et les procédures admises ;- veiller à ce que toutes les entités qui sont  impliquées dans la gestion du projet, soient conformes aux directives de la Banque Mondiale, ainsi qu’aux principes de transparence et de saine  gestion. Il prêtera une attention au respect des pratiques saines en matière de gestion financière et de passation des marchés ;- évaluer la qualité du système de contrôle interne et jauger l’efficience des opérations par approche opérationnelle (audit opérationnel) ;- identifier les dysfonctionnements opérationnel en évaluer les conséquences et proposer desmoyens appropriés pour y remédier ;- contrôler périodiquement les transactions financières liées, en s’assurant de leur opportunité, leur régularité, ainsi que des niveaux de risques, fraudes et corruptions éventuelles ;- réaliser des inspections physiques des biens et services acquis et des travaux réalisés ;- examiner les dossiers de passation des marchés pour s’assurer du respect des termes des accords de financement ;- vérifier la sincérité et la fiabilité des informations financières et comptables, ainsi que la sécurité des enregistrements comptables :- éligibilité des dépenses, respect des allocations budgétaires et catégorielles ;- justification des dépenses : contrôle de la force probante et de l’authenticité des pièces justificatives (absence de rature, d’indices de falsification, etc.) ;- qualité et efficacité du classement et de l’archivage des pièces comptables ;- examiner l’efficacité de la protection des acquis : codification des immobilisations, système et outils de gestion de la comptabilité matière (inventaire des immobilisations, livres et divers documents d’enregistrement de la comptabilité matière, fiches de stock, etc.) ;- examiner la pertinence et le fonctionnement effectif des procédures mises en place pour lutter contre la corruption, notamment la constitution de commissions d’évaluation des propositions, les mécanismes mis en place pour recevoir et traiterles plaintes des soumissionnaires, les publications des marchés;… ;- mener des missions spéciales d’investigation et des contrôles au sein de toutes les entitésintervenant dans les activités du projet au niveau des différents échelons de la mise en œuvre. Ces investigations et contrôles porteront sur les services administratifs, y compris la passation des marchés, les services comptables et financiers des différents acteurs impliqués à quelque niveau que ce soit dans l’exécution des activités du projet ;- s’assurer que les recommandations de l’auditeur externe, de l’auditeur interne, des bailleurs de fonds et des organes de contrôle de l’Etat sont prises en compte et dûment exécutées par les  différentes structures ayant la charge de leur exécution dans la mise en œuvre du projet ;- contribuer au renforcement de capacité des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet;- recommander le cas échéant, des mesures d’amélioration de la gestion du projet ;- exécuter tout autres travaux et tâches qui rentrent dans le cadre de la fonction d’audit interne telle que définie par les organisations professionnelles internationales d’audit interne ;-identifier les risques de faible décaissement, proposer les mesures d’atténuation et suivre leur mise en œuvre.
III. Qualifications de l’Auditeur (trice) Interne
Le Consultant devra avoir les qualifications suivantes : • Avoir BAC + 5 en gestion, audit, contrôle et finances-comptabilité ou autre diplôme équivalent;• Avoir une expérience professionnelle d’au moins 5 années ;• avoir une très bonne connaissance et expérience pratique (i) des mécanismes de financement des projets et programmes de développement en général et des procédures de la Banque Mondiale en particulier, et (ii) des normes internationales d’audit interne ;• avoir l’expérience de l’utilisation de l’outil informatique et d’un ou plusieurs logiciels de gestion comptable et financière ;• Une expérience en cabinet d’audit et expertise comptable serait un atout ;• Avoir une grande intégrité morale ;• Etre rigoureux et capable de synthétiser les informations relatives au Projet ;• Avoir un bon esprit d’analyse, d’adaptabilité à son environnement de travail et d’écoute ;• Avoir une bonne connaissance des procédures de la Banque mondiale ;• Avoir une bonne capacité rédactionnelle ;• Avoir une maîtrise parfaite des logiciels Word, Excel et Power-Point ;• Etre capable de travailler en équipe et avoir une bonne aptitude à établir des relations humaines harmonieuses ;• Etre capable de travailler sous pression ;• Etre disponible, entreprenant et avoir une bonne organisation ;
IV. Obligation de l’Auditeur (trice) Interne Le consultant fera un usage confidentiel des informations reçues du Projet. Il (elle) fera un inventaire de tous les documents mis à sa disposition par le Projet. Ces documents dont il aura la garde devront être restitués à la fin de sa mission.
Le consultant analysera et interprétera les données qui lui seront fournies par ces documents ou par d’autres sources.
V. Obligations de l’Administration du Projet L’administration remettra au consultant l’ensemble des documents, dossiers et outils appropriés et nécessaires à l’exécution de sa mission. Elle remettra également à la disposition dudit spécialiste, les locaux et équipements nécessaires pour assurer une bonne prestation de service.
VI. Nature du contrat Le (la) candidat(e) retenu(e) aura un statut de consultant.
Le Consultant sera sélectionné en accord avec les procédures définies dans le « Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets (FPI) » de Juillet 2016, révisé en Novembre 2017 et Août 2018.Il reste entendu que le recrutement d’un candidat fonctionnaire doit satisfaire aux dispositions de la clause 3.23 d) du « Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets (FPI) » de Juillet 2016,révisé en Novembre 2017 et Août 2018, qui précisent que les représentants du gouvernement et les fonctionnaires du pays de l’Emprunteur peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil, à titre individuel ou entant que membres de l’équipe d’experts d’un bureau de consultants uniquement lorsque (i) leurs services sont d’un caractère unique et exceptionnel, ou leur participation est indispensable à l’exécution du projet; (ii) leur engagement ne créera pas de conflit d’intérêts ; et (iii) leur engagement n’enfreint aucune loi, règlementation ou politique de l’Emprunteur.
VII. Evaluation annuelle et critères de performance Les performances du consultant seront évaluées six (06) mois après l’embauche puis annuellement, sur la base d’un contrat de performance établi conjointement avec indication des résultats fixés.Les résultats de l’évaluation serviront de base au renouvellement du contrat.
VIII. Durée et localisation du contrat La durée du contrat de l’Auditeur Interne est d’un (1) an à compter de la date de signature du contrat.Au terme de cette période et après évaluation satisfaisante des performances de l’employé par le Coordonnateur, le contrat sera renouvelé sur la durée de mise en œuvre des projets avec l’avis de non objection du partenaire technique et financier.Le poste est basé à Niamey avec des possibilités de mission à l’intérieur du pays.
IX. Composition du dossier
Les candidats intéressés devront soumettre un dossier de candidature en langue française comprenant :
? Une lettre de motivation adressée au Secrétaire Général du Ministère des Transports ;? Un curriculum vitae détaillé comportant des informations démontrant qu’il dispose des qualifications et expériences pertinentes pour la mission ;? Copie (s) certifiée conforme du ou des diplôme (s) ; des certificats/attestations de travail, attestations de formation et de tous autres documents justifiant des compétences pour la mission ; ? Copie d’une pièce d’identité nigérienne en cours de validité.
Le Secrétaire GénéralMinistère des Transport

WORLD VISION INTERNATIONAL CHRISTIAN NGO CENTERED ON CHILDREN RECRUITING INTERNALLY AND EXTERNALLY POSITION: Comptable: Grade Level 12 Localisation : (Kaffrine, Kedougou) Number: 03 Type of Contract : Fixed-term full time…