African Union recruits 01 Greffier adjoint

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
African Union recruits 01 Greffier adjoint

African Union

Tanzania

Greffier adjoint
Date : 24 déc. 2021
Lieu : Tanzanie, Tanzanie
Organisation : Commission de l’Union Africaine – CUA
Valeurs de l’UA
• Respect de la diversité et du travail d’équipe             • L’Afrique en premier• Transparence et responsabilité                                     • Intégrité et impartialité• Efficacité et professionnalisme                                     • Information et partage des connaissances
Informations sur l’organisation Supérieur hiérarchique : Greffier de la CourDirection : Greffe de la CourNombre de personnel sous la supervision directe du titulaire du poste : 08Nombre de personnel sous la supervision indirecte du titulaire du poste : 10Niveau : P5type de contrat : Régulier
Objectif du poste La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples a été créée en vertu de l’article 1 du protocole à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples portant création d’une Cour africaine des droits de l’ homme et des peuples, adopté le 9 juin 1998, et entré en vigueur le 25 janvier 2004. Elle est le premier organe judiciaire régional à l’échelle du continent ayant pour vocation d’assurer la protection des droits de l’homme et des peuples . La Cour est devenue opérationnelle en 2006. Le siège de la Cour est établi à Arusha (République-Unie de Tanzanie).   Principales fonctions Aider le Greffier dans la gestion efficace du Greffe afin de garantir le bon fonctionnement des opérations et des activités ; et agir à titre de Greffier en cas d’absence de celui-ci.  Responsabilités spécifiques Sous la supervision générale du Président de la Cour, et la supervision directe du Greffier, le Greffier adjoint assiste le Greffier, et, si nécessaire, agir à titre de Greffier, dans l’exercice des fonctions suivantes énoncées à la règle 21 du Règlement intérieur de la Cour :une. Tient, dans la forme prescrite par la Cour, un rôle général de toutes les affaires, qui sont inscrits et numérotées dans l’ordre selon lequel les actes introductifs d’instance ou les demandes d’avis consultatif au Greffe et les fait publier sur le site Internet de la Cour ;b. Sert d’intermédiaire pour les communications émises de la Cour ou adressés à celle-ci et en particulier, assure toutes les communications, notifications et transmissions de documents, conformément aux dispositions du Protocole ou Règlement intérieur de la Cour, en veillant à ce que la la date de leur expédition et de leur réception peuvent être vérifiées facilement ;c. Transmet aux parties, copies de toutes les pièces de procédure et des documents annexés, dès leur réception au Greffe ;ré. Assiste en personne ou charge son représentant capable d’assister aux séances de la Cour et fait établir sous sa responsabilité les procès-verbaux de chaque session ;e. Signez les procès-verbaux visés au sous-alinéa iv) ci-dessus ;F. Examiner tout document soumis à la Cour pour en établir l’authenticité et la conformité à l’original ;g. Assure la garde des sceaux et tampons officiels de la Cour, de tous les registres ainsi que des archives de la Cour ;h. Prend les dispositions nécessaires pour que soient faites ou vérifiées les traductions et interprétations dont la Cour peut avoir besoin dans les langues officielles de la Cour ;je. Gère le programme d’assistance judiciaire de la Cour, notamment en locataire à la liste des conseils et des jours mis en place des services d’assistance judiciaire, et en gérant le Fonds d’aide juridique ; j. Est écrit chargé, entre autres, d’assurer le téléchargement des documents sur le site Internet de la Cour, de faire imprimer et publier les arrêts, avis consultatifs et ordonnances de la Cour, les pièces de procédure, les exposés et les comptes rendus des audiences publiques dans chaque affaire, ainsi que tout autre document dont la Cour ordonne la publication ; k. Communique au gouvernement du pays où siège la Cour et à tous les autres gouvernements intéressés les renseignements nécessaires au sujet des personnes appelées à bénéficier de privilèges, immunités ou facilités en vertu du protocole et de tout accord pertinent ; et fait publier sur le site Internet de la Cour tout document à caractère public, dont les Rapports annuels de la Cour ;l. Transmet les documents aux Juges de la Cour, aux États parties et au Président de la Commission de l’Union africaine ainsi qu’aux autres organes de l’Union, s’il y a lieu ;m. Donne la suite qu’appellent les demandes de renseignements concernant la Cour et son activité ;n.m. Préparer le projet de budget de la Cour ;o. Assume la responsabilité de la bonne tenue de tous les comptes de la Cour et de la gestion financière conformément aux règles applicables de l’Union africaine et au règlement financier de la Cour ;p. Contribue à assurer les relations entre la Cour et les services de la Commission de l’Union africaine et ceux des autres organes de l’Union africaine ;q. Veille à ce que les renseignements sur la Cour et ses activités soient mises à disposition des gouvernements, des juridictions nationales, des associations professionnelles, des facultés et écoles de droit et des médias ; en particulier, en collaboration avec la Commission de l’UA, le Greffier adjoint dresse et fait publier sur le site Internet de la Cour une liste actualisée des États parties au Protocole et aux traités pertinents ainsi que des États qui ont fait la déclaration prévue à l’article 34, alinéa 6 du Protocole ; r. dresser et actualiser la liste des ONG et des conseils qui offrent des services à titre gracieux et qui peuvent fournir une assistance aux requérants devant la Cour ;s. S’acquitte de toutes les autres tâches qui pourraient lui être attribuées.  Formations universitaires et expériences requises Les candidats au poste doivent : Au titre des qualifications académiques, 
•  Être titulaires d’une maîtrise en droit.  • Une maîtrise ou un diplôme supérieur en droit international public avec une spécialisation en droit international des droits de l’homme serait un atout.
En termes d’expérience professionnelle, posséder 
•  Un minimum de douze (12) ans d’expérience professionnelle pertinente, dont huit (8)  à un niveau de cadre supérieur, de préférence au sein d’une organisation internationale, dans des fonctions judiciaires ou d’autres fonctions juridiques pertinentes au regard des rôles et règles définies ci-dessus. 
Compétences requises Aptitudes et connaissances requises
• Bonnes aptitudes à diriger ;• Excellente connaissance du système africain des droits de l’homme ;• Solides capacités d’analyse, et aptitudes à rédiger des conclusions, avis et requêtes juridiques ;• Sens de la confidentialité et des relations publiques ;• Capacité à gérer une équipe multiculturelle ;• Excellente aptitude à gérer les relations interpersonnelles et capacité à travailler sous pression dans un environnement multiculturel ;• Excellente aptitude à la rédaction et à la discussion dans au moins une des langues de travail de l’Union africaine ;• Bonnes aptitudes en matière de planification, d’organisation et de gestion ;• Bonnes connaissances en informatique.• Excellente maîtrise d’une des langues de travail de l’Union africaine (UA) (anglais, arabe, espagnol, français, portugais). La connaissance d’au moins une autre des langues ci-dessus serait un atout. Compétences en leadershipVision stratégiqueValorisation des autres :Moteur de changementGestion des RisquesCompétences de baseÉtablissement de relationsResponsabilitéOrientation vers l’apprentissageUtilisation d’une communication à impactCompétences fonctionnellesRéflexion conceptuelle et résolution de problèmesConnaissances du métierSoucieux des résultatsAptitude à être innovant et à prendre l’initiative
ÉGALITÉ DE CHANCES :
La Commission de l’Union africaine est un employeur qui donne l’égalité de chances aux hommes et aux femmes, et les femmes qualifiées sont vivement encouragées à soumettre leurs candidatures.
DURÉE DU CONTRAT ET PRIX DE FONCTION :
L’engagement à ce poste se fait sur la base d’un contrat pour une période de 3 ans, dont les 12 premiers mois seront suivis comme une période probatoire. Par la suite, le contrat est renouvelable pour une période de deux ans, sous réserve de résultats et de réalisations satisfaisantes.
DES LANGUES :
Maîtrise d’une des langues de travail de l’Union africaine (anglais, arabe, espagnol, français, portugais). La connaissance d’une autre langue de l’UA serait un atout supplémentaire.
RÉMUNÉRATION :
Le salaire de base indicatif est de 54 338 USD par an (P5, échelon 3). À ce salaire s’ajoutent d’autres émoluments, par exemple : l’indemnité d’ajustement de poste (42 % du salaire de base), l’indemnité de logement (1 860 USD par mois), l’indemnité pour frais d ‘études (100 % des frais d’études jusqu’à concurrence de 10 000 USD par an et par enfant pour un maximum de quatre enfants, jusqu’à l’âge de 21 ans au maximum), l’indemnité pour conjoint à charge (5 % du salaire de base), l’indemnité pour enfant à charge (250 USD par an et par enfant pour un maximum de quatre enfants, jusqu’à l’âge de 21 ans au maximum), conformément aux règlements nommés par les fonctionnaires internationaux de l’Union africaine.  
Les candidatures doivent être déposées au plus tard le 10 janvier 2022.
ID de la demande : 921
POSTULER

The International Rescue Committee (IRC) seeks a Deputy Chief of Party (DCOP) for the $25 M – 49.9 M PROPEL (Promoting Results and Outcomes through Policy and Economic Levers) Round…