AIX MARSEILLE UNIVERSITÉ – Doctorat de 36 mois en Stimulation du continuum plante-micro-organismeminéral pour stocker le carbone dans les sols

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !

AIX MARSEILLE UNIVERSITÉ – Doctorat de 36 mois en
Stimulation du continuum plante-micro-organismeminéral pour stocker le carbone dans les sols : focus
sur la stabilisation des exsudats racinaires

PROFIL/TYPE D’EMPLOI :
Contrat : poste de doctorant temporaire (36 mois) à compter du 1er janvier 2022
Employeur : Aix-Marseille Université
Salaire brut : 1866 €/mois
MOTS CLÉS
Sol, initiative 4 pour 1000, stabilisation du C, exsudats racinaires, micro-organismes,
interactions organo-minérales, altération minérale, MOOC
LIEU DE TRAVAIL
Université Aix Marseille (France) : Les travaux se dérouleront en alternance dans deux
laboratoires (selon les périodes d’expérimentation) :
– CEREGE (Campus de l’Etoile, Aix en Provence, Les Milles)
– BIAM (site de Cadarache, Saint Paul les Durance)
CONSEILLERS
Thierry Heulin (DR CNRS, BIAM) & Emmanuel Doelsch (DR CIRAD, CEREGE)
PI du projet
I Basile-Doelsch, CÉRÈGE
DESCRIPTION DE L’EMPLOI
Ce doctorant de 36 mois est financé par le nouvel Institut méditerranéen pour la
transition environnementale (A*Midex), une initiative interdisciplinaire visant à
relever les défis du lien climatique en cours, et débutera le 1er janvier 2022.
Description du poste :
2/3
CONTEXTE : Dans le contexte de l’atténuation du changement climatique et de la
sécurité alimentaire mondiale, le stockage de la matière organique (et du carbone associé)
dans les sols est un enjeu majeur. S’il est bien établi que l’augmentation des apports de
matière organique est l’un des leviers agro-écologiques majeurs en termes de pratiques à
mettre en œuvre, les leviers concernant leur maintien dans les sols (stabilisation) ne sont
pas encore bien établis à ce jour. Dans le cadre de la transition environnementale, le
projet RhizoCarbone+, proposé conjointement par le BIAM et le CEREGE (deux
laboratoires AMU), cherche à lever cet obstacle. RhizoCarbone+ a pour objectif de tester
sur un sol méditerranéen, en laboratoire, une pratique culturale favorable au stockage de
C en combinant l’augmentation des apports de C par les exsudats racinaires, leur
transformation en exopolysaccharides par les bactéries et la stabilisation de ce C par les
interactions organo-minérales. En parallèle, le projet RhizoCarbone+ comprendra un
volet formation visant à proposer un cours en ligne (Massive Open Online Course,
MOOC) abordant la complexité interdisciplinaire des objectifs « 4 pour 1000 » de la
COP21.
OBJECTIFS : Les objectifs expérimentaux testeront, en conditions de laboratoire, une
pratique culturale très favorable au stockage de C en combinant l’augmentation des
apports de C dans le sol avec sa stabilisation par des interactions organo-minérales. Un tel
défi nécessite de prendre en compte les rôles centraux des microorganismes du sol. En
effet, (1) les molécules organiques des exsudats racinaires sont rapidement assimilées par
les micro-organismes qui les utilisent pour produire des exopolysaccharides à fonctions
réactives vis-à-vis des phases minérales et (2) certains micro-organismes sont
particulièrement adaptés pour effectuer l’altération des minéraux du sol. Les produits de
cette altération sont des monomères, petits polymères métalliques (principalement
composés de Fe, Al, Si) susceptibles de co-précipiter avec les polymères organiques. Les
surfaces minérales altérées sont également réactives et susceptibles d’adsorber les
polymères organiques. Ainsi,
Le sujet proposé de cette thèse visera à former des associations organo-minérales à l’aide
de processus naturels de rhizodéposition associés à l’apport de phases minérales
réactives. L’objectif est de comparer la formation d’associations organo-minérales à partir
de lignées de mil (Pennisetum glaucum) caractérisées pour leur capacité à produire des
quantités contrastées d’exsudats. En parallèle, en collaboration avec l’autre volet du
projet, il caractérisera les associations organo-minérales par des techniques avancées
permettant des analyses in situ à l’échelle nanométrique (MET-HR, EELS, STXM,
nanoSIMS, SEM, micro et nanoCT). Dans un second temps, la formation d’interactions
organo-minérales sera couplée aux processus d’altération des minéraux du sol.
L’objectif final du projet RhizoCarbone+ est de montrer que le concept d’optimisation
d’une combinaison type de culture / microorganisme biostimulant / amendement minéral
pourrait être développé dans les sols agricoles pour stocker le C dans les sols à déficit
stable en MO.
QUALIFICATIONS / COMPÉTENCES / EXIGENCES EN MATIÈRE
D’ÉDUCATION ET DE RECHERCHE / FONCTIONS
3/3
Le doctorant sera embauché pour 36 mois avec les compétences privilégiées suivantes :
Le doctorant aura une formation scientifique en sciences de la vie. Des compétences en
biologie végétale et/ou microbiologie sont fortement recommandées. Des connaissances
en minéralogie, chimie physique et science du sol seraient également appréciées.
Le doctorant doit parler couramment l’anglais et avoir de bonnes capacités
rédactionnelles.
Il/elle participera activement à la création d’un MOOC sur la question de «
L’interdisciplinarité pour les 4 pour 1000 ». Un goût prononcé pour l’enseignement et la
communication scientifique utilisant le multimédia est également attendu.
Notez que le même candidat est autorisé à postuler pour les deux sujets de thèse
RhizoCarbone+.
DATE LIMITE DE CANDIDATURE Les candidatures doivent être soumises
avant le 30 septembre 2021. Pour les candidats sélectionnés, les entretiens auront
lieu le 21 octobre 2021.
DOCUMENTS DE CANDIDATURE REQUIS ET CONTACT POUR
POSTULER
Une lettre de motivation, un CV, les notes M1 et M2 disponibles (avec mention et
classement dans le groupe étudiant ; notez qu’au moins une mention AB en M2 est
requise) et un rapport de stage pdf précédent (par exemple celui du dernier master) à
adresser à I. Basile-Doelsch ([email protected]).
Pour plus d’informations, les candidats sont également invités à contacter Thierry Heulin
([email protected]), Wafa Achouak ([email protected]), Emmanuel Doelsch
([email protected]).
Suivez nous sur facebook
https://web.facebook.com/EtudesNonStop/
Tags: Bourse d’étude