Care recrute 01 Coordonnateur/trice Cohésion Sociale RESILAC

Care recrute 01 Coordonnateur/trice Cohésion Sociale RESILAC – Bassin du Lac Tchad

CDD de 10 mois à partir du 15/03/2021

à temps plein, basé à N’Djamena et non-accompagné

Date-limite de candidature : 28/02/2021

Contexte

CARE est l’un des plus grands réseaux d’aide humanitaire au monde, apolitique et non confessionnel qui appuie et gère des projets d’urgence et de développement, en impliquant les communautés et en collaborant avec des partenaires locaux. Notre objectif est de lutter contre l’extrême pauvreté, de défendre l’accès aux droits fondamentaux, de combattre les injustices sociales.

Notre approche est globale : le réseau s’attaque aux causes profondes de la pauvreté en menant des programmes d’éducation, de sécurité alimentaire, d’accès à l’eau potable, de santé, d’activités génératrices de revenu. Soutenir l’autonomisation des femmes et agir pour leurs droits sont des actions essentielles pour lutter contre la pauvreté : c’est pourquoi les femmes sont au cœur de nos programmes. En 2016, CARE était présent dans 94 pays. L’association CARE France est membre du réseau CARE. En 2016, CARE France est intervenue dans 32 pays. L’équipe présente à Paris regroupe une quarantaine de personnes.

Pour en savoir plus sur CARE :  http://www.carefrance.org

Descriptif de la mission

Étendue des responsabilités et mission dans sa zone d’affectation

CARE, fort de plus de 40 années de présence dans la sous-région, s’inscrit dans une démarche d’intervention globale dans la zone dite du Bassin du Lac Tchad (BLT). CARE France est membre du consortium RESILAC, au côté d’Action Contre la Faim (chef de file), et du groupe URD. Le projet  RESILAC  (redressement économique et social inclusif du Lac Tchad) est au carrefour des enjeux humanitaires liés à la crise sécuritaire régionale qui y sévit, des enjeux socio-économiques qui en résultent, des enjeux climatiques et de développement pour ce bassin historiquement foisonnant. Le/la Référent(e) Cohésion Sociale RESILAC (pilier 1) fera partie de la cellule de coordination régionale du programme, composée de 7 personnes au total : d’une coordinatrice régionale, de 5 référent.e.s piliers et d’une référente supports.

Le pilier 1 de RESILAC est mis en œuvre en collaboration avec des partenaires tels que Search for Common Ground au Nigéria et les ONG locales partenaires du CCFD au Cameroun et au Tchad.

Objectif général de la mission

Garantir la qualité technique et la cohérence régionale des interventions relevant du Pilier 1 (Cohésion Sociale) du programme RESILAC. Cela inclut :

  • Pilotage de l’approche genre dans les activités du projet (transversal à tous les piliers)
  • Analyse par les communautés de leur environnement, de ses contraintes, et d’actions pour y remédier
  • Dialogue inter-acteurs locaux et mécanisme de résolution des conflits
  • Mécanismes de concertation pour un accès équitable aux ressources naturelles visant la prévention et gestion des conflits de source foncière et l’identification d’approches réplicables.

Responsabilités et tâches principales

  1. Assurer l’analyse contextuelle liée au programme RESILAC dans les 4 pays du Bassin Lac Tchad : veille des connaissances produites en termes de cohésion sociale ; appui à la réalisation d’analyse contextuelle par pays et diffusion d’informations au sein du projet RESILAC et des organisations membres du consortium et partenaires.
  2. Contribuer à l’orientation stratégique et à l’harmonisation des approches : coordination des activités ; développement et harmonisation des outils ;   révision/définition des notes méthodologiques et fiches techniques ; articulation avec les autres piliers ; intégration des thématiques transversales (et notamment le genre) ; alignement et complémentarité avec les autres programmes similaires dans la zone BLT.
  3. Assurer l’appui technique aux équipes pays et le suivi de gestion de projet : réaliser des visites de suivi dans les 4 pays du programme ; assurer la supervision fonctionnelle des responsables pilier relevant du Pilier 1 et leur apporter un appui technique thématique ; développer les compétences techniques des équipes et assurer leur renforcement de leurs capacités ; définir les étapes clés et les méthodologies de mise en œuvre du Pilier 1 ; émettre et suivre les recommandations techniques ; proposer une méthodologie et assurer le suivi des indicateurs du projet ; assurer le suivi de la progression des activités ; assurer la qualité globale de mise en œuvre du programme en conformité avec les règles et normes techniques internationales.
  4. Assurer la redevabilité, la capitalisation, le reporting, la communication et la communication externe : produire des documents de capitalisation interne et externe et diffusion des bonnes pratiques et leçons apprises ; cartographier et connaître les acteurs-clés sur les thématiques du Pilier 1, et entretenir un réseau de relations extérieures avec les acteurs impliqués sur les questions liées au Pilier 1 ; représenter l’équipe RESILAC dans des foras en lien avec les thématiques du pilier 1 ; contribuer activement au plaidoyer régional ; consolider au niveau régional les rapports internes et bailleur relatifs au Pilier 1.

Profil recherché

Formation

  • Formation BAC+5 en gestion de projets humanitaires ou de développement, action sociale, sciences politiques ou équivalent

Compétences techniques

  • Au moins 5 ans d’expérience dans l’aide humanitaire sur le terrain, dans des projets de développement ou des projets de transitions urgence-développement, avec une expérience d’au moins un an à des postes de coordination technique en ONG dans les domaines de la cohésion sociale, de la prévention et la résolution de conflits, la gestion des ressources naturelles, les femmes ou autres domaines équivalents ;
  • Connaissance des thématiques transversales est un plus : genre, adaptation au changement climatique, , gestion des risques et des catastrophes ;
  • Excellente capacité de synthèse et de rédaction, et enclin aux travaux d’écriture
  • Maîtrise des outils informatiques (pack office);
  • Bonnes compétences managériales, relationnelles et en diplomatie
  • Expérience en consortium (multi-partenaires) ou en projet multi-pays est un plus ;
  • Forte expérience dans la représentation auprès des bailleurs de fonds, des organisations partenaires et dans les groupes de coordination ;
  • Excellente capacité d’organisation, de planification et de priorisation ;
  • Innovant, autonome et flexible, capable de trouver des solutions rapidement et de s’adapter à des contextes évolutifs ;
  • Excellente capacité d’écoute, de communication, de négociation et d’animation ;
  • Capable de travailler sous pression et dans des contextes et conditions difficiles (insécurité).

Langues

  • Bonne maîtrise du français et de l’anglais, à l’écrit comme à l’oral.

Conditions et modalités de candidature

Contrat  :    CDD de 10 mois, à temps plein  

Date de début :  15/03/2021

Statut :   Salarié, Poste non accompagné

Salaire :   Selon grille des salaires de CARE France (+ mutuelle, logement)

Lieu de travail :  Tchad ( N’Djamena), avec déplacements fréquents vers le Cameroun, le Niger et le Nigeria

Comment postuler ?

Les candidat(e)s intéressé(e)s doivent envoyer leur curriculum vitae et une lettre de motivation en français à  [email protected]

Merci d’indiquer en objet la Référence :  Référent Pilier Cohésion Sociale – RESILAC .

Date-limite de candidature  : 28/02/2021

CARE encourage la diversité dans ses recrutements.  À compétences égales, CARE étudie les candidatures des femmes et des hommes de manière équitable.

En raison d’un grand nombre de candidatures, nous sommes dans l’incapacité de répondre individuellement à chaque postulant. Seules les personnes sélectionnées seront contactées directement. Si vous n’avez pas reçu de réponse de notre part dans les 4 semaines suivant l’envoi de vote candidature, veuillez considérer votre candidature comme non retenue.

Nous tenons également à vous préciser que : compte tenu de la RGPD (la Réglementation Générale sur la Protection des Données), en cas de candidature non retenue, nous ne conserverons pas votre dossier de candidature ni aucune information personnelle vous concernant.  Tout dossier sera détruit .

CARE France applique une tolérance zéro face à l’exploitation, aux abus sexuels et à la maltraitance des femmes et des enfants et mobilise tous ses employés dans la mise en œuvre de sa politique globale.

NB  : CARE France se réserve le droit de contacter les précédents employeurs des candidats à ce poste pour déterminer s’ils ont été retenus coupables d’infraction aux codes de conduite en matière de harcèlement, d’exploitation ou d’abus sexuel ou de fraude, ou bien si une enquête était en cours au moment de la rupture du contrat de travail précédent, sur des faits de ce type. La transmission d’une candidature sur ce poste entraîne l’acceptation de ce dispositif de recueil d’informations auprès des précédents employeurs.

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !