FAO recrute 01 Coordonnateur du projet

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
FAO recrute 01 Coordonnateur du projet « Amélioration de la nutrition grâce à une approche multisectorielle, agriculture sensible à la nutrition et des systèmes alimentaires »

FAO

Madagascar
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement

Description de l’emploi: 2100935   Coordonnateur du projet « Amélioration de la nutrition grâce à une approche multisectorielle, agriculture sensible à la nutrition et des systèmes alimentaires » Date de dépublication: 02/avr./2021, 23:59:00 Organizational Unit: FRMAGType d’emploi: Travail temporaireType de réquisition: NPP (personnel national de projet)Grade: N/ALieu principal: MadagascarDurée: 03 mois renouvelablesNuméro de poste: N/A La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les régions.
Les femmes et les ressortissants d’États Membres non représentés ou sous-représentés possédant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature.Les personnes handicapées sont également encouragées à présenter leur candidature.Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité.
Cadre organisationnel La situation nutritionnelle à Madagascar est caractérisée par un taux de malnutrition chronique encore élevé, avec une moyenne nationale de 42% (source : MICS 2019), les Régions les plus touchées se trouvent dans les hautes–terres centrales, parmi ces régions se trouve la Région Amoron’Imania, où le taux de malnutrition chronique avoisine les 60%. La résolution du problème de retard de croissance nécessite des interventions multisectorielles, d’où la mise en oeuvre de ce projet conjoint par les trois agences, à savoir la FAO, le PAM et l’UNICEF, dans la Région Amoron’iMania.

Ce projet multisectoriel répond aux critères de la lutte contre la malnutrition, définis dans le plan national d’actions pour la nutrition ou PNAN III. Des interventions conjointes répondant à différents secteurs vont toucher les mêmes bénéficiaires, à savoir la production agricole diversifiée, assurant une alimentation variée et équilibrée, en mettant l’accent sur les produits à haute valeur nutritionnelle. La deuxième intervention assurera l’alimentation scolaire des enfants, en introduisant du riz fortifié, c’est –à-dire enrichi avec du fer et des micronutriments nécessaires pour le développement intellectuel et physique des enfants. La troisième partie concerne l’appui à l’élimination de la défécation à l’air libre, à l’adoption de bonnes pratiques d’’assainissement et d’hygiène, et à l’approvisionnement en eau potable permettant d’avoir un environnement sain et propre aux communautés cibles. Ces interventions nécessitent une synergie avec les projets en cours de mise en œuvre par les autres bailleurs et partenaires, tel que le projet PASAN financé par le Japon et le projet PARN financé par la Banque Mondiale, ainsi que tous les projets mise en œuvre dans le même secteur.
Un coordonnateur du projet sera recruté pour assurer cette synergie entre les différents acteurs, afin d’assurer l’atteinte des objectifs fixés par le projet.
Position hiérarchique Sous la supervision générale du Représentant de la FAO à Madagascar, Comores, Maurice et Seychelles, la supervision directe du Représentant Adjoint, en coordination avec les Unités du Programme et des Opérations, et en étroite collaboration avec les autorités nationales parties prenantes.

Tâches et responsabilités Le  Coordonnateur du projet sera responsable de  1) , la coordination renforcée entre les agences, la supervision et le suivi-évaluation de la mise en œuvre du projet conjoint dans son ensemble , 2) la cohérence des interventions assurées par chacune des trois agences, en se basant sur le document du projet , 3) la coordination des contributions techniques des agences et leur prise en compte dans la mise en œuvre de toutes les activités des agences ainsi que la liaison du projet avec les diverses entités concernées. 

Enfin, il/elle travaillera en étroite collaboration avec les spécialistes techniques et les points focaux des trois agences, le responsable technique au niveau de l’Ambassade du Japon et JICA, ainsi que la partie nationale, notamment pour les questions techniques et organisationnelles ainsi que pour la redevabilité du projet.
Plus spécifiquement, il s’agira pour le/la coordonnateur-trice de :
Coordination inter-agences et gestion du projet Apporter son appui pour que les différents documents (plans de travail pluriannuel, annuel, trimestriel, opérationnel, journaux, rapports) nécessaires au bon fonctionnement du programme soient élaborés à temps, de manière consensuelle par les agences récipiendaires selon les normes de qualité requises et mis à jour ;
Assurer l’exécution des activités et la réalisation des résultats du projet, suivant le plan de travail annuel et en concertation avec les trois (03) agences, assurer le lien et les échanges avec les autres projets dans la Région (ex : Jica, Banque mondiale) ;Combiner les plans opérationnels des trois agences et vérifier la cohérence avec les objectifs fixés par le projet ;Faciliter le lien technique des activités des agences selon la stratégie d’intervention du document de projet ;Assurer la soumission dans les délais des rapports de performance et des éléments d’information nécessaires pour apprécier le succès du projet, selon le cadre de Suivi et Evaluation établi par le projet ;Veiller sur la qualité des livrables du projet ;Préparer, organiser et faciliter les réunions périodiques de coordination inter-agences aux différents niveaux de responsabilités et selon le calendrier prévu par le projet ;Représenter les agences intervenant dans la mise en œuvre du projet dans différents ateliers et rencontres techniques et réunions sur les thèmes du projet, et ce par délégation et sur indication des agences,Faciliter les relations et partenariat locaux requis par les agences dans la mise en œuvre des activités ;Coordonner et faciliter les activités de suivi évaluation du projet en collaboration avec les trois agences ;Superviser, en concertation avec les chargés de communication des agences, les activités d’information et de communication pour assurer la visibilité du projet;Soutenir les efforts visant le développement des partenaires susceptibles de faciliter les réalisations du projet ;Exécuter toutes autres tâches confiées par les 3 agences ayant trait à l’atteinte des livrables du projet.  LES CANDIDATURES SERONT EXAMINÉES EN REGARD DES CRITÈRES SUIVANTS:
Conditions minimales à remplir    Etre détenteur d’un diplôme supérieur post-graduate  en Economie /Gestion de projets ou équivalent. Au minimum 10 ans d’expérience pertinente dans des fonctions similaires et en particulier au sein des projets de sécurité alimentaire et nutritionnelle en tant que gestionnaire de projet,
Connaissance informatique (Word, Excel, Power Point)Connaissance courante du français et de l’anglaisAvoir la nationalité Malagasy  Compétences de base exigées par la FAO Attention portée aux résultats
Avoir l’esprit d’équipeSens de la communicationÉtablissement de relations constructivesPartage des connaissances et amélioration continue  Aptitudes techniques/fonctionnelles Expérience du travail dans au moins deux lieux d’affectation ou domaines d’activité différents
Étendue et pertinence de l’expérience dans la gestion des projets agricoles …Étendue et pertinence de l’expérience dans le système d’information alimentaire ou dans la gestion et/ou réduction des risques et catastrophes …Bonne connaissance /Habitude du travail sur les logiciels de travail (Microsoft windows)Forte compétence en matière de coordination de projetsExpérience avérée dans la production agricole/ nutrition/ WashBonne connaissance des méthodes et procédures en matière de formulation, suivi-évaluation et de gestion financière de projets ;La connaissance du contexte de sécurité alimentaire et nutritionnelle de la Région d’Amoron i Mania représenterait une valeur ajoutée.Capacité à travailler de manière autonome avec peu de supervision ;Capacité à travailler sous pression et à gérer des deadlines ;Excellentes capacités en communication interpersonnelle et en négociation ;  RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES • La FAO ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt de candidature, entretien, traitement du dossier).• Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Pour toute question ou demande d’aide, s’adresser à:  [email protected] 
• Les candidatures reçues après la date de clôture de l’avis ne seront pas acceptées.• Seuls les diplômes d’aptitude linguistique délivrés par des prestataires externes reconnus par les Nations Unies et/ou les résultats des examens officiels de la FAO (examens d’aptitude linguistique de niveaux B et C et test de recrutement linguistique) seront acceptés comme attestation du niveau de connaissance des langues indiquées dans le formulaire de candidature en ligne.
• Pour d’autres questions, veuillez consulter la page web Emploi à la FAO:  http://www.fao.org/employment/home/fr/

Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.
COMMENT POSTULER Pour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.
Pour obtenir de l’aide, écrire à:   [email protected] .
LA FAO EST UN ESPACE NON FUMEUR. POSTULER