OMS recrute 01 Agent technique, Nutrition et sécurité alimentaire, MCAT

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
OMS recrute 01 Agent technique, Nutrition et sécurité alimentaire, MCAT

Description de l’offre

Agent technique, Nutrition et sécurité alimentaire, MCAT (Divers emplacements : Mozambique, Burkina Faso, Ghana, Côte d’Ivoire, Sénégal, Gabon, Madagascar, Ouganda, Kenya, Zimbabwe, Afrique du Sud / OMS Roster)

Organisation mondiale de la santé (OMS)
Couverture sanitaire universelle AF/UHP/Population en meilleure santé
Ouganda , Madagascar , Sénégal , Burkina Faso , Plusieurs emplacements
Grade : P4, professionnel de niveau intermédiaire
Professions :
Fermeture le 4 déc. 2021

DESCRIPTION DE L’EMPLOI
.
QUALIFICATIONS
Objectifs du programme et objectifs stratégiques immédiats
L’objectif global du programme Nutrition et sécurité alimentaire (NUT) est de fournir un leadership et une action pour promouvoir l’adoption, l’adaptation, la mise en œuvre et la surveillance nationale des normes mondiales et régionales vers l’accès universel à une alimentation sûre, saine et durable par tous. âges dans la Région africaine de l’OMS grâce à des mesures et des services de nutrition efficaces. Le programme soutient les États membres dans la formulation, la mise en œuvre et le suivi de politiques, stratégies, directives, plans d’action et programmes multisectoriels intégrés et fondés sur des données factuelles pour prévenir les maladies et promouvoir la santé et le bien-être grâce à l’accès à des interventions à grand impact dans tout le vie de chaque individu. Ceux-ci se concentrent sur la prévention de la malnutrition, du surpoids/de l’obésité, les maladies non transmissibles liées à l’alimentation et les maladies d’origine alimentaire. En collaboration avec l’unité AMR, le programme NUT surveille la résistance aux antimicrobiens des bactéries d’origine alimentaire, facilitant la collaboration entre les secteurs de l’agriculture, de la santé animale, de la santé humaine et de l’environnement pour aborder les aspects de la sécurité alimentaire liés à la résistance aux antimicrobiens. Favorise la préparation et la réponse aux épidémies/urgences de maladies d’origine alimentaire et nutritionnelle, y compris dans des contextes humanitaires. Le programme aide également à la génération et à l’utilisation de données pour une gestion efficace du programme et la prestation de services visant à lutter contre toutes les formes de malnutrition ; promeut une recherche efficace en matière de surveillance, évaluation et mise en œuvre pour renforcer les programmes; et assure la promotion de partenariats stratégiques et l’intégration avec d’autres équipes au sein de l’Organisation pour une meilleure prestation de services centrés sur les personnes et avec des partenaires mondiaux et régionaux pour assurer un soutien harmonisé à la nutrition et à la sécurité sanitaire des aliments dans les États membres. L’objectif est de permettre aux pays de la Région africaine de l’OMS de s’assurer que des politiques et des stratégies fondées sur des preuves sont en place, grâce à des systèmes de santé renforcés et résilients, pour parvenir à un accès universel à des services de santé intégrés et de haute qualité, pour augmenter la couverture sanitaire. qualité des interventions efficaces et créer des mécanismes pour mesurer l’impact de ces stratégies et interventions. et assure la promotion de partenariats stratégiques et l’intégration avec d’autres équipes au sein de l’Organisation pour une meilleure prestation de services centrés sur les personnes et avec des partenaires mondiaux et régionaux pour assurer un soutien harmonisé à la nutrition et à la sécurité sanitaire des aliments dans les États membres. L’objectif est de permettre aux pays de la Région africaine de l’OMS de s’assurer que des politiques et des stratégies fondées sur des preuves sont en place, grâce à des systèmes de santé renforcés et résilients, pour parvenir à un accès universel à des services de santé intégrés et de haute qualité, pour augmenter la couverture sanitaire. qualité des interventions efficaces et créer des mécanismes pour mesurer l’impact de ces stratégies et interventions. et assure la promotion de partenariats stratégiques et l’intégration avec d’autres équipes au sein de l’Organisation pour une meilleure prestation de services centrés sur les personnes et avec des partenaires mondiaux et régionaux pour assurer un soutien harmonisé à la nutrition et à la sécurité sanitaire des aliments dans les États membres. L’objectif est de permettre aux pays de la Région africaine de l’OMS de s’assurer que des politiques et des stratégies fondées sur des preuves sont en place, grâce à des systèmes de santé renforcés et résilients, pour parvenir à un accès universel à des services de santé intégrés et de haute qualité, augmenter la couverture sanitaire et la qualité des soins de santé. interventions efficaces et créer des mécanismes pour mesurer l’impact de ces stratégies et interventions. pour une meilleure prestation de services centrés sur la personne et avec des partenaires mondiaux et régionaux pour assurer un soutien harmonisé à la nutrition et à la sécurité sanitaire des aliments dans les États membres. L’objectif est de permettre aux pays de la Région africaine de l’OMS de s’assurer que des politiques et des stratégies fondées sur des preuves sont en place, grâce à des systèmes de santé renforcés et résilients, pour parvenir à un accès universel à des services de santé intégrés et de haute qualité, augmenter la couverture sanitaire et la qualité des soins de santé. interventions efficaces et créer des mécanismes pour mesurer l’impact de ces stratégies et interventions. pour une meilleure prestation de services centrés sur la personne et avec des partenaires mondiaux et régionaux pour assurer un soutien harmonisé à la nutrition et à la sécurité sanitaire des aliments dans les États membres. L’objectif est de permettre aux pays de la Région africaine de l’OMS de s’assurer que des politiques et des stratégies fondées sur des preuves sont en place, grâce à des systèmes de santé renforcés et résilients, pour parvenir à un accès universel à des services de santé intégrés et de haute qualité, augmenter la couverture sanitaire et la qualité des soins de santé. interventions efficaces et créer des mécanismes pour mesurer l’impact de ces stratégies et interventions.

Résumé des rôles attribués
Le titulaire de la fonction doit exercer les fonctions suivantes :
• Le titulaire doit mettre en œuvre des méthodes de travail innovantes pour faciliter une collaboration et une corrélation solides avec les programmes, les groupes organiques et les partenaires (Centres collaborateurs de l’OMS, institutions de recherche et d’enseignement, entités économiques régionales et sous-régionales, ONG, etc.) pour garantir que un soutien adéquat, efficace et opportun est fourni aux pays, même en cas d’urgence.
• Fournir une expertise technique pour renforcer les capacités nationales à élaborer, mettre en œuvre et suivre des politiques, stratégies, plans d’action et programmes fondés sur des données probantes qui augmentent l’accès de la population aux interventions ayant un impact élevé sur la nutrition et la sécurité sanitaire. la vie;
• Établir des partenariats efficaces (au sein et entre les pays désignés) avec d’autres agences des Nations Unies, des organisations de la société civile et des instituts de recherche pour aider les gouvernements à développer et à mettre en œuvre des approches intégrées et multisectorielles pour améliorer la sécurité alimentaire et réduire toutes les formes de malnutrition.
• Fournir des conseils techniques pour l’adaptation et l’intégration des mesures nutritionnelles essentielles au pays dans les packages de prestation de services de santé maternelle, infantile, adolescente, adulte et âgée, en collaboration avec d’autres programmes régionaux qui fournissent des services de santé ciblés sur les maladies et tout au long de la vie ;
• Participer à la conception, au test et à la diffusion d’approches dans toute la Région africaine de l’OMS pour l’intégration de contenus factuels sur la nutrition et la sécurité sanitaire des aliments pertinents à différents contextes dans les programmes de formation initiale. nutritionnistes, scientifiques de l’alimentation et spécialistes de la santé publique;
• Soutenir le renforcement des capacités des pays pour l’évaluation nutritionnelle adaptée à l’âge et pour la prévention et la gestion de l’émaciation, d’autres formes de malnutrition et de maladies liées à l’alimentation/nutrition dans des contextes de stabilité ainsi que l’aide humanitaire.
• Aider les pays à élaborer et à mettre en œuvre des directives et des instruments de sécurité alimentaire pour prévenir, évaluer et gérer les risques de transmission alimentaire ;
• Dans le contexte des urgences et des épidémies, fournir des contenus sur la nutrition et la sécurité alimentaire et soutenir leur intégration et leur mise en œuvre dans le cadre de la réponse humanitaire, en collaboration avec le Groupe Bio EPR (santé) et les agences partenaires travaillant dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la nutrition , la sécurité alimentaire, l’eau et l’assainissement, la lutte contre les maladies, etc. ;
• Identifier, documenter et partager les expériences, les meilleures pratiques et les études de cas d’impact avec les pays, le Bureau régional, d’autres MCAT et partenaires ;
• Soutenir le développement et le renforcement de partenariats stratégiques dans les pays désignés, y compris l’élaboration de propositions interinstitutions pour la mobilisation des ressources afin de soutenir les activités dans le domaine de la nutrition et de la sécurité sanitaire des aliments, et contribuer au soutien conjoint pour la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de programmes;
• Soutenir l’élaboration de plans de travail et de propositions budgétaires connexes comme requis dans le cadre du Règlement du personnel de l’OMS, des règles financières et des procédures acceptées par le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique et assurer l’intégration de l’évaluation, l’analyse et la présentation des rapports d’évaluation de le rapport qualité/prix dans toutes les activités mises en œuvre.
• Remplir tout autre rôle qui pourrait lui être assigné, y compris remplacer ou soutenir d’autres membres de l’équipe au besoin.


QUALIFICATIONS REQUISES

Compétences de l’OMS :
• Savoir évoluer dans un environnement changeant
• Promouvoir la position de leader de l’Organisation dans le domaine de la santé
• Produire des résultats
• Créer et promouvoir des partenariats dans toute l’Organisation et au-delà ;
• Communication
• Respecter et promouvoir les différences individuelles et culturelles

Connaissances et compétences fonctionnelles
• Connaissances spécialisées et aptitude à dispenser une formation à la prise en charge de la malnutrition avec complications médicales ;
• Expérience avérée en nutrition dans les situations d’urgence ;
• Capacité à traduire des données scientifiques à des fins d’applications cliniques et de santé publique ;
• Expérience avérée des mesures multisectorielles.
• Capacité avérée à innover et à motiver, à guider et à favoriser le développement des capacités et des partenariats nationaux

Qualifications académiques
Essentielle : Études de troisième cycle en nutrition clinique ou publique et domaines connexes, ou en sciences et technologies alimentaires.
Souhaitable :
• Diplôme en médecine, santé publique ou alimentation et nutrition
Vivre
Indispensable:
• Un minimum de sept ans d’expérience dans la gestion de l’élaboration et de la mise en œuvre de programmes nationaux de nutrition ou de sécurité sanitaire des aliments, y compris le suivi et la surveillance de la nutrition, principalement dans la Région africaine ;
• Expérience avérée dans la mise en œuvre de mesures nutritionnelles dans les services de santé de routine ou dans la surveillance et le dépistage des maladies d’origine alimentaire.

Souhaitable:
Diverses expériences de travail, y compris dans le secteur privé, les ONG, d’autres agences des Nations Unies ou des agences gouvernementales liées à la santé sont un atout.

Compétences linguistiques
Domaine de l’anglais et/ou du français ou du portugais, avec une bonne connaissance de l’autre langue.

Autres compétences (par exemple, informatique)
Connaissance pratique de l’informatique et capacité avérée à utiliser des progiciels bureautiques standard, y compris les outils de cybersanté.
COMMENT POSTULER ?
Postulez en ligne :

https://careers.who.int/careersection/ex/jobdetail.ftl?job=2105951