ONG ID recrute 01 Responsable du programme RésiSTerre

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
ONG ID recrute 01 Responsable du programme RésiSTerre (Résilience Société et territoires) au Sénégal et au Burkina Faso.

Poste salarié en contrat national ou expatrié, à pourvoir en décembre 2021 après une semaine de briefing au siège de ID pour une période souhaité de trois ans.

L’ONG Initiative Développement (ID)   http://ww.id-ong.org  intervient dans 8 pays. Au travers des 23 programmes de développement mis en œuvre, ID participe au renforcement de l’autonomie des acteurs locaux pour qu’ils construisent et mettent en œuvre eux-mêmes des réponses aux défis sociaux, environnementaux et économiques de leurs territoires. 137 collaborateurs assurent la mise en œuvre des activités sur le terrain (dont 90% sont des salariés locaux). Ils sont soutenus par une équipe de 16 personnes au siège de l’association à Poitiers. Budget 2020 : 5.5M€. L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.

Le Burkina Faso et le Sénégal aux indices de développement humain (IDH) faibles sont confrontés à des vulnérabilités environnementales et économiques multiformes tels que le dérèglement climatique, la perte accélérée de biodiversité, la raréfaction des ressources et la multiplication des risques sanitaires environnementaux ainsi qu’à la fragilité de leurs économies reposant essentiellement sur le secteur primaire directement impacté par les variabilités climatiques.

Face à ce constat, ID démarre le programme RésiSTerre (Résilience, Société et Territoires) pour contribuer  à la résilience économique et climatique de territoires ruraux  en renforçant et s’appuyant sur ses partenaires, opérateurs nationaux (Organisations de la Sociétés Civiles, agence d’appui aux Collectivités Territoriales et entreprises), acteurs de développement et moteurs de dynamiques de changement.

Ce programme sera implanté au Burkina Faso, au Sénégal et au Tchad. Le présent poste concerne le Sénégal et le Burkina. Des liens d’échanges et de capitalisation pourront avoir lieu avec les équipes du programme au Tchad. Il fait l’objet d’une convention programme avec l’AFD et bénéficiera de fonds de la coopération décentralisé de la Région Nouvelle Aquitaine ou encore de fondations privés.

RésiSTerre s’articulera autour de deux objectifs spécifiques.

Objectif spécifique 1 :  Renforcer les partenaires de ces territoires dans leur capacité d’action, de connaissance, et de mobilisation des populations autour des enjeux de résilience économique et climatique.

Il s’agit d’appuyer les partenaires de mise en œuvre du projet autour des besoins qu’ils auront identifiés comme prioritaires aussi bien sur des aspects organisationnels et institutionnels que technique pour l’optimisation de leurs interventions sur ces enjeux.

Objectif spécifique 2 :  Renforcer la résilience territoriale et répondre aux besoins des populations grâce à l’accompagnement d’actions ciblant les secteurs stratégiques (énergie, gestion des ressources naturelles et agriculture) et les populations vulnérables.

Il s’agira de développer des approches techniques et sociales innovantes. Elles cibleront prioritairement les plus vulnérables (ruraux, jeunes et femmes) et les thématiques prioritaires telles que l’énergie à usage productif ou domestique (avec l’appui à des entreprises du secteur des biocombustibles, des équipements de cuissons performants et du solaire), la gestion des ressources naturelles (aménagement des forêts, reboisement et usages multiples de l’eau) et l’agriculture (développement de fermes agroécologiques).

Au Sénégal et au Burkina le programme réunis trois volets ou sous projets mis en en œuvre conjointement entre ID et ses partenaires avec :

– le PRODER (Programme de Développement des Energies et la gestion des Ressources naturelles) un projet de la coopération décentralisée de la Région Nouvelle Aquitaine mis en œuvre en partenariat avec l’ARD (Agence Régionale du Développement) de Fatick au Sénégal. Il s’articule autour de quatre axes : l’appui aux filières de cuiseurs économes, le reboisement de terres salés, l’aménagement participatif de forêts et l’électrification rurale.

– le projet Yaakaar qui vise, en partenariat avec l’ONG des Villageois de Ndem, dans le département de Diourbel, à faire émerger une entreprise de production de combustible renouvelable (bûchettes densifiées) à partir de coques d’arachides.

– le projet Enerlience en partenariat avec l’ONG SEEPAT (Sauvons l’Environnement, l’Eau potable et l’Assainissement pour tous ») dans la région de Bobo Dioulasso qui vise le développement et la pérennisation d’une offre de produits et services adaptées aux besoins des populations rurales dans les secteurs de l’énergie à usage domestique et productif.

Descriptif du poste

En tant que responsable de programme, vous serez chargé de la conduite du programme RésiSTerre au Sénégal et Burkina Faso dans tous ses aspects :

  • Planification et suivi – évaluation de la mise en œuvre des activités du programme au Sénégal et au Burkina Faso en lien avec les équipes des partenaires de mise en œuvre (ARD de Fatick, Association des Villageois de N’Dem et l’association) et l’ensemble des différentes parties prenantes sur le plan opérationnel soit les équipes ID sur place, les experts internes ou externes et les autres partenaires de mise en œuvres (SOL et Planète Bois) mobilisées auprès des partenaires.
  • Mise en place des outils de suivi et d’évaluation nécessaires au bon pilotage des activités et de capitalisation
  • Encadrement et animation de l’équipe du projet
  • Gestion comptable, administrative, financière et logistique du programme
  • Contribution à la rédaction de demandes de financements et reporting narratif et financier du projet
  • Coordination et gestion du lien opérationnel avec les différentes partenaires du programme, la majorité des activités sont en effet directement mise en œuvre par les équipes opérationnelles des trois partenaires locaux (ARD, AVN et SEEPAT). Vous intervenez aussi bien sur la coordination globale du programme, mais également en appui aux partenaires pour la mise en œuvre des activités : formations, appui à l’élaboration de documents (études, rapports, etc..), appui à certaines activités (organisation d’ateliers, d’événements, etc..).

Pour mettre en œuvre ce programme ambitieux, vous vous appuierez sur :

Une équipe composée d’un assistant technique énergie expatrié au Sénégal et d’un assistant administratif au Burkina Faso.

Un administrateur financier, basé à Dakar qui assiste le.a RP dans la gestion financière du programme. L’administrateur assure un rôle d’appui, de formation et de contrôle.

De l’appui de différents services thématiques et pôles du siège :

– Le service thématique Climat, Energie et Forêt (CEF) avec une chargée de mission qui apportera un appui technique au.à la RP ou pour l’élaboration de différents livrables.

– Le Pôle PAR (Partenariat, Autonomisation et Renforcement des Acteurs) ayant une expertise sur le renforcement des partenaires et la méthodologie Approche Orientée Changement (AOC).

La mobilisation d’experts externes notamment sur les questions de l’accès à l’énérgie (planète bois) ou de la résilience climatique.

Supervision  :

Une Coordinatrice Sénégal-Burkina Faso basée à Dakar assure la supervision du programme et porte la relation avec les partenaires financiers (en lien étroit avec le siège).

Lieu de vie

Le poste est basé à Dakar, au sein de la coordination de ID au Sénégal, avec des déplacements fréquents en région au Sénégal (départements de Fatick et Diourbel) et des missions au Burkina Faso.

Pour ce qui concerne le Burkina Faso les missions devront s’effectuer dans le respect du guide de sécurité ID et pourrons être soumises à des aménagements spéciaux.

Expériences / Formation

  • Expérience professionnelle de 4 à 6 ans en gestion de projet dans le champ des thématiques du projet : filières de rente, énergies rurales, efficacité énergétique, reboisement, protection de l’environnement.
  • Expérience de travail en PED exigée.
  • Expérience dans le renforcement d’organisations et dans l’animation participative et multi-acteurs.
  • Une expérience en conduite et animation d’une démarche de capitalisation serait appréciée.

Salaire

Salaire selon grille de salaire nationale ou expatrié en fonction du profil.

Comment postuler

Envoyer Cv et lettre de motivation à l’adresse mail suivante:  [email protected]

Les candidatures sont examinées eu fur et à mesure de leur réception