CIFIP recrute 01 Chargé d’étude recours et sanctions

CIFIP recrute 01 Chargé d’étude recours et sanctions

CIFIP

Abidjan,Côte d’Ivoire
Cabinet de recrutement
Fonction dans l’entreprise
CHARGÉ D’ÉTUDES RECOURS ET SANCTIONS (Ref. RS)
Pays
CôTE D’IVOIRE
Ville
ABIDJAN
Métier
CHARGÉ D’ÉTUDES AU CONTRÔLE BUDGÉTAIRE (Ref. CB)
Référence
11124145
Nombre de poste
1
Offre postée
21 Novembre 2020
Date d’expiration
27 Décembre 2020
Description du poste
Vous prenez en charge l’étude des dossiers et la préparation des projets de décisions relatifs aux différends ou litiges soumis à la cellule recours et sanctions.
À ce titre, vous aurez à :
? Elaborer la réglementation en matière de commande publique ;
? Analyser les dénonciations des pratiques frauduleuses, d’infractions ou de violations de la réglementation ;
? Conduire les missions d’investigations ;
? Assurer la tenue du secrétariat ;
? Tenir à jour la banque de données sur les questions jurisprudentielles.
De formation Bac+4/5 en Droit ou équivalent, vous justifiez d’une expérience de 3 ans dans l’instruction d’affaires juridiques, avec une bonne connaissance de la commande publique.
Dimension critique, esprit d’analyse et de synthèse, rigueur, organisation, méthode, qualité rédactionnelle et capacité à travailler sous pressions sont requis.
 Merci d’adresser C.V & prétentions salariales à :
Cabinet CIFIP Cocody 2 Plateaux Rue des Jardins, derrière l’agence Ecobank Immeuble les Orchidées – 1er étage
Contacts : (+225) 22 40 42 80 / (+225) 07 76 26 17
Désormais, vous pouvez aussi postuler en ligne :  http://www.cifip-ci.com/candidats/
TDR
Mission et activités du Chargé d’Etudes à la Cellule Recours et Sanctions
Assister le Secrétaire Général Adjoint chargé des Recours et Sanctions pour la mise en œuvre de ses tâches dans les domaines suivants :
–          L’élaboration de la réglementation en matière de commande publique ;
–          Appui aux activités de la Cellule Recours et Sanctions et du Comité de Règlement Administratif qui constituent les organes non juridictionnels dans les domaines suivants :
–          Tenue du secrétariat ;
–          Étude des dossiers et préparation des projets de décisions relatives aux différends ou litiges soumis à l’examen de la Cellule Recours et Sanctions ;
–          Analyse des dénonciations de pratiques frauduleuses, d’infractions ou de violations de la réglementation ;
–          Exécution des investigations sur des pratiques frauduleuses, des infractions ou des violations des règles de concurrence;
–          Préparation des projets de décisions de sanctions prononcées par le Conseil ;
–          Préparation et mise à jour régulière d’une banque de données sur les questions jurisprudentielles liées aux différends et litiges, et sur les violations de la réglementation, la fraude et la corruption ;
–          Exécution de toutes autres tâches confiées par le Secrétaire Général Adjoint chargé des Recours et Sanctions ou par le Secrétaire Général ;
–          Consultance et veille juridiques ;
–          Rédaction de mémoire en défense devant le Conseil d’Etat ;
A l’instar du Président, du Secrétariat général et des autres membres du personnel de l’Autorité, le Chargé d’Etudes à la Cellule Recours et Sanctions est tenu :
–          Au respect du Règlement Intérieur, du Statut du personnel, des procédures et calendriers dans le cadre de l’exécution des tâches qui lui sont confiées ;
–          À la satisfaction des objectifs de résultats qui lui sont assignés ;
–          D’exercer son travail dans la loyauté, la disponibilité, l’intégrité et l’ouverture ;
–          De traiter chaque usager avec respect et courtoisie en se gardant de toute discrimination ;
–          D’éviter de collaborer à toute activité pouvant avoir une incidence directe et prévisible sur ses intérêts ou ceux de ses proches ;
–          De veiller à toujours préserver l’image de marque de l’Autorité, et de ne pas accepter de récompense ou don destinés à sa personne, sauf autorisation du Secrétaire Général.
Aptitudes requises
Le Chargé d’Etudes à la Cellule Recours et Sanctions doit présenter les aptitudes suivantes :
–          Capacités à travailler en équipe et sous pression ;
–          Esprit d’initiative ;
–          Capacités rédactionnelles ;
–          Intégrité, éthique et discrétion.
L’organe se réserve le droit de procéder, avant la signature du contrat, à une enquête sur la moralité du candidat retenu.
Expérience et qualifications requises
Les qualifications, compétences et expériences minimales souhaitables sont les suivantes :
–          Être de nationalité ivoirienne ;
–          Titulaire au moins d’un diplôme de niveau Bac+4/5 en sciences juridiques ou équivalent ;
–          Au moins trois (3) ans d’expérience pertinente et progressive dans le conseil ou l’assistance juridique, le règlement de litiges ou contentieux, ou l’instruction d’affaires juridiques ;
–          Bonne connaissance du contentieux administratif ;
–          Bonne connaissance des procédures judiciaires ;
–          Aptitude à rédiger des décisions à caractère juridictionnel ;
–          Esprit d’analyse et de synthèse ;
–          Rigueur et organisation ;
–          Excellentes aptitudes rédactionnelles ;
–          Une bonne connaissance du droit de la commande publique serait un plus ;
–          Maîtriser les applications des logiciels courants (Word, Excel, Access et PowerPoint).

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !