La BAD recrute 01 Chargé Supérieur de l’Intégrité

La BAD recrute 01 Chargé Supérieur de l’Intégrité, PIAC.1  » être ressortissants d’un des pays membres de la BAD »

La Banque Africaine de Développement (BAD)

Abidjan, Côte d’Ivoire
Banque et Assurances

Chargé supérieur de l’intégrité, PIAC.1
Titre du poste: Chargé supérieur de l’intégrité, PIAC.1
Grade: PL5
Poste N°: 50076309
Référence: ADB/20/174
Date de clôture: 06-jan-2021
Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire
Objectifs
LA BANQUE : Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les Pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013?2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, Cinq grandes priorités (High 5) dans lesquelles les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définies, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.

LE COMPLEXE : Le Président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous la direction des Conseils d’administration, le Président pilote les affaires de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement, et gère les opérations et activités conformément aux accords portant création de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement. Le Président supervise plusieurs départements et unités, notamment le Cabinet du Président (PRST.0), le Département de l’évaluation indépendante du développement (BDEV), le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC), l’Unité de vérification de la conformité et médiation (BCRM), le Secrétariat du conseil d’appel des sanctions (BSAB), le Tribunal administratif (BATR), le Bureau de l’auditeur général (PAGL), la Direction de la gestion des risques du groupe (PGRM), le Conseil juridique général et services juridiques (PGCL), le Département de la communication et des relations extérieures (PCER), le Bureau de l’intégrité du personnel et de l’éthique (PETH) et le Bureau du secrétaire général et Secrétariat général (PSEG).

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE : Le Département chargé de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC) joue un rôle essentiel dans la réalisation de ce mandat en veillant à la préservation de l’image et de la réputation de la Banque et en améliorant le climat d’investissement sur le continent par la dissuasion, la prévention et la réduction de la fraude, de la corruption, des actes d’inconduite commis par les membres du personnel et autres pratiques nuisibles au sein du Groupe de la Banque.

PIAC a pour mandat principal de mettre au point des mesures préventives à l’effet de la réduction de la fraude et de la corruption dans les opérations de la Banque et de mener des enquêtes indépendantes sur les allégations de corruption, de fraude et autres pratiques répréhensibles commises dans le cadre des opérations financées par le Groupe de la Banque ainsi que sur les allégations d’inconduite impliquant les membres du personnel de la Banque.
LE POSTE : La Division de l’intégrité et de la prévention a pour mandat principal de mettre au point des mesures préventives visant à réduire de manière proactive les risques de mauvaise conduite, de fraude ou de corruption impliquant les membres du personnel dans le cadre des opérations financées par le Groupe de la Banque.

Le rôle du Chargé supérieur de l’intégrité consiste à apporter son concours à la définition du concept de fraude à l’échelle de la Banque en compilant les différents types de fraude à partir des rapports d’enquête et d’examen de l’intégrité (en un seul fichier) et en procédant à leur analyse afin de formuler des recommandations/stratégies pertinentes visant à assurer la prévention de la fraude et le renforcement de l’intégrité dans les opérations de financement de la Banque.
Dans l’exercice de ses fonctions, le Chargé supérieur de l’intégrité devra se conformer aux normes les plus élevées de compétence professionnelle et d’intégrité et sera guidé par les principes de confidentialité, de justice, d’équité et de diligence raisonnable.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision directe du Chef de division, le Chargé supérieur de l’intégrité devra assumer les fonctions et responsabilités suivantes :Participer à l’évaluation des risques de fraude et aux efforts de prévention de la fraude au sein de la Banque?;
Participer au contrôle et au suivi de la mise en œuvre des recommandations anti-corruption contenues dans les rapports sur les implications en termes de gestion et autres rapports de référence publiés par PIAC?;Apporter son concours à l’examen de la conformité de la part des entreprises exclues à la suite des processus de sanction de la Banque avant la levée des sanctions à l’égard desdites entreprises?;Participer au processus d’intégration des activités de lutte contre le blanchiment d’argent dans les opérations du Groupe de la Banque, en collaboration avec les unités concernées au sein de la Banque et dans les pays membres?;Aider à tenir à jour la base de données de la Banque contenant la liste des personnes et entités ayant fait l’objet d’une exclusion ou d’une exclusion croisée et prodiguer des conseils aux départements opérationnels au sujet des exclusions ;Participer à l’examen des systèmes et procédures de gestion de projets afin de détecter les indicateurs de fraude et de corruption et autres risques d’atteinte à l’intégrité?;Contribuer à l’élaboration de mécanismes proactifs visant à promouvoir la prévention des risques d’atteinte à l’intégrité dans le cadre des opérations de prêt du Groupe de la Banque en faveur du secteur privé?;Contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre de stratégies proactives visant à prévenir la fraude et la corruption au sein du Groupe de la Banque?;Élaborer et mettre en œuvre des programmes d’activités de sensibilisation, de détection et de prévention de la fraude et de la corruption?; Aider la Division à développer des outils susceptibles d’améliorer les pratiques de diligence raisonnable et formuler des recommandations quant aux mesures ou aux réformes institutionnelles à adopter pour combler les lacunes et assurer la conformité avec les politiques du Groupe de la Banque et les conventions internationales y afférentes?;Participer aux efforts multilatéraux visant à atténuer les risques de fraude ou de corruption dans les activités de développement?;Contribuer à la rédaction du rapport annuel des activités de la Division et à sa publication?;Soutenir les efforts de la Division visant à renforcer les activités extérieures de lutte contre la fraude et la corruption en menant des programmes de sensibilisation et de publicité sur les questions de fraude et de corruption dans les PMR, et fournir une formation pertinente aux employés de la Banque dans les bureaux extérieurs et aux partenaires extérieurs?;Contribuer à la rédaction du rapport annuel de la Division?;S’acquitter de toute autre tâche qui lui serait confiée.
Critères de sélection Être titulaire d’au moins un Master ou d’un diplôme équivalent  en sciences sociales, administration des affaires, passation de marchés, comptabilité, audit ou dans un domaine connexe?;Avoir une qualification professionnelle en tant qu’examinateur agréé en matière de fraude CFE (Certified Fraud Examination) ou en tant qu’auditeur interne certifié (atout)?; Justifier d’un minimum de 5 (cinq) ans d’expérience approfondie et progressive  dans le domaine de la gouvernance, de la lutte contre la corruption et la fraude auprès du gouvernement, des organismes privés ou de la société civile, auprès d’une institution financière multilatérale de développement ou d’une organisation de développement pertinente?;Avoir travaillé et vécu en Afrique (souhaitable)?;Faire preuve de solides compétences en matière de gestion du temps et de gestion des documents avec un grand souci du détail?;Justifier d’excellentes compétences en matière de communication et de persuasion?;Avoir d’excellentes aptitudes à écrire, à faire des présentations et à rédiger des rapports avec clarté?;Avoir d’excellentes aptitudes à planifier, organiser et analyser?; avoir le souci du détail et être capable de travailler de manière autonome et de relever les défis?;Faire preuve d’intégrité et posséder de solides compétences en matière de relations interpersonnelles et une capacité avérée à travailler en équipe de manière à instaurer la confiance et à être impartial?;Faire preuve d’intégrité et d’honnêteté?;Avoir d’excellentes aptitudes à établir des relations humaines, notamment avec les employés et la direction à tous les niveaux?;Posséder des aptitudes en matière de résolution de problèmes?;Être animé d’un esprit d’équipe?;Être capable de communiquer et d’écrire correctement en anglais ou en français?;Être capable de parler couramment et d’écrire correctement l’anglais et le français (souhaitable)?;Maîtriser l’utilisation des logiciels courants de la Banque (Word, Excel, PowerPoint).
LE PRÉSENT POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème à : HR Direct  [email protected] (le lien envoie un courriel)
Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit. POSTULER

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !