UNICEF recrute 01 Administrateur en Santé & Nutrition

UNICEF recrute 01 Administrateur en Santé & Nutrition, (NO-B), « Poste réservé aux candidats de nationalité Malagasy »

UNICEF

Tsiroanomandidy-Bongolava, Madagascar
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement
Administrateur en Santé & Nutrition, (NO-B), Tsiroanomandidy-Bongolava, Madagascar #112853 (Poste réservé aux candidats de nationalité Malagasy)
Job no: 533744
Contract type: Temporary Appointment
Level: NO-2
Location: Madagascar
Categories: Health, NO-2
UNICEF MADAGASCAR RECRUTE
• Poste : Administrateur en Santé & Nutrition, (NO-B), (Poste réservé aux candidats de nationalité Malagasy)
• Reference du poste : 113217
• Grade : NO-B (Grille du Système des Nations Unies)
• Type de nomination : Poste à durée déterminée (Fixed Term Appointment)
• Nombre de poste : Un (01)
• Durée : 364 jours
• Section : Santé
• Lieu d’affectation : Tsiroanomandidy – Bongolava
• Date de publication :  18 Novembre 2020        Date de clôture : 02 Decembre 2020
L’UNICEF travaille dans certains endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Pour sauver leur vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel.  Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, pour construire un monde meilleur pour tous. Et nous n’abandonnons jamais.
Pour chaque enfant, un espoir
But du poste
Le Gouvernement de Madagascar s’est engagé à réduire, d’ici 2027, le nombre d’enfants souffrant de retard de croissance de 30% (environ 600.000 enfants) dans des régions ciblées. Pour y arriver, Madagascar a reçu un appui sous-forme de Don de la Banque Mondiale pour financer le Projet d’Amélioration des Résultats Nutritionnels utilisant l’Approche Programme à Phases Multiples (PARN-
APPM) qui sera mis en œuvre de façon progressive dans 8 régions sur les cinq prochaines années. Ce projet renforcera la santé et la nutrition materno-infantile selon une approche basée sur le cycle de vie, en alignant l’appui des partenaires pour un meilleur impact au niveau national et régional.
L’assistance technique offerte par l’UNICEF dans la mise du projet PARN-APPM se fera en collaboration avec les administrateurs nationaux du Ministère de la Santé Publique et l’Office National de Nutrition ciblant particulièrement les offices régionaux de nutrition, direction régionale de santé publique, districts sanitaires, les ONG, les centres de santé, les animateurs et les sites communautaires. Par accompagnement et coaching ayant pour objectif le transfert de compétences, cette assistance technique facilitera le renforcement des capacités et l’accompagnement des acteurs aux niveaux central et déconcentré sur le plan managérial pour une mise en œuvre harmonieuse et coordonnée du PARN-APPM, notamment en matière de renforcement du système de santé (RSS), incluant les bonnes pratiques déjà acquises, dans les domaines de : (i) la planification et la coordination, (ii) la gestion des ressources, et (iii) le suivi et la supervision de la performance.
Le projet PARN-APPM sera mis en œuvre par le Gouvernement dans 8 Régions cibles par phases en commençant par cinq (5) régions. L’assistance technique de l’UNICEF sera présente initialement dans quatre (4) régions Vakinankaratra, Haute Matsiatra, Amoron’Imania et Itasy.
Ainsi, UNICEF est à la recherche d’Administrateurs Santé et Nutrition ayant des compétences en renforcement du système sanitaire et qui sont aussi familiers avec le secteur nutrition et la réalisation des activités santé et nutrition aux différents niveaux de mises en œuvre (de la région jusqu’au niveau communautaire). Les Administrateurs Santé et Nutrition seront responsables de l’accompagnement coaching et transfert de compétences vers les autorités gouvernementales pour (i) la coordination multisectorielle et planification budgétisée ascendante et intégrée, (ii) mise en œuvre de projet / programme de santé et de nutrition, (iii) documentation et gestion améliorée des ressources, principalement les ressources humaines et matérielles, (iv) utilisation et exploitation adéquate des systèmes d’information de routine en santé et nutrition, supervisions intégrées et ciblées et gestion basées sur les résultats.
Comment pouvez-vous faire une différence ?
Tâches et responsabilités principales
Dans les limites des pouvoirs délégués et selon la configuration organisationnelle donnée, le/la titulaire peut se voir attribuer les responsabilités principales, partagées ou contributives pour tout ou partie des domaines de tâches principales et des résultats clés suivants :
1. Des informations précises, l’analyse des données et la documentation sont mises à disposition en temps utile pour contribuer à l’analyse de la situation, aux contributions sectorielles et aux rapports.
Aider à la préparation et à la mise à jour périodique de l’analyse de la situation en compilant les données sur la santé et la nutrition, en analysant et en évaluant les informations pertinentes et en fournissant l’apport technique de manière rapide et précise. Rédiger des chapitres, préparer des rapports de données statistiques et aider à la préparation des contributions sectorielles aux documents de programme, selon les besoins. Contribuer à la consultation et à la coordination avec les principaux partenaires au niveau décentralisé.
2. Une assistance technique est fournie pour la mise en œuvre d’approches intégrées en matière de santé et de nutrition grâce à la participation et à la collaboration avec des partenaires internes et externes.
– Fournir une assistance technique pour l’intégration multisectorielles des programmes Santé & Nutrition en collaboration avec d’autres secteurs de l’UNICEF, notamment la santé, la nutrition, la survie et développement de l’enfant et le VIH/sida, le WASH, communication sur le programme.
– Contribuer à tirer parti de l’expérience intersectorielle et à établir des partenariats afin de promouvoir des approches novatrices pour s’attaquer aux déterminants immédiats et sous-jacents de la santé et de la nutrition maternelles, néonatales et infantiles, en reconnaissant que les résultats en matière de santé et de nutrition ne résultent pas d’une action isolée des secteurs santé et nutrition.
– Aider à la conception, à la planification, au suivi et à l’évaluation du programme de santé et de nutrition à mettre en œuvre dans la région d’affectation.
– Soutenir l’amélioration de la prestation des programmes en mettant l’accent sur la durabilité de l’intervention et de la participation communautaire sur la base du cadre des droits de l’homme et de l’approche intersectorielle en matière de programmation et de développement des capacités communautaires.
3. Le plan de travail et les objectifs sont efficacement mis en œuvre et les résultats prévus sont livrés dans les délais déterminés par le support technique et la coordination.
– Aider à l’élaboration du plan de travail sectoriel et des décisions techniques ainsi qu’à l’administration, la mise en œuvre et le suivi des activités de projet sectorielles. Analyser les données et les informations et rédiger des rapports d’avancement ; rédiger les modifications nécessaires dans les plans de travail du projet. Monitorer afin que les objectifs et les cibles soient atteints dans les délais grâce à une coordination et une collaboration efficace, en participant à un travail d’équipe composé de professionnels et de personnel d’appui. -Soutenir la mise à jour du système d’information pour surveiller les données désagrégées par sexe.
-Appuyer la planification et l’organisation d’activités de formation / développement visant à renforcer les capacités du personnel du bureau de pays ainsi que du gouvernement et des ONG en ce qui concerne l’élaboration, la mise en œuvre et la gestion de programmes de santé et de nutrition. Aider à identifier les besoins en formation et à mener des activités d’orientation, d’ateliers, de formation et d’apprentissage / développement pertinentes pour le personnel, ainsi que pour le personnel gouvernemental et les bénéficiaires, en collaboration avec des institutions.
4. L’efficacité et l’efficience du projet sont améliorées grâce au suivi effectif de la mise en œuvre.
-Assurer un suivi de la mise en œuvre en temps voulu, notamment la surveillance des intrants, des conditions locales et des flux de ressources humaines, matérielles et financières, et indique l’état d’avancement du projet pour en améliorer l’efficience et l’efficacité.
-Aider à l’identification et à la sélection des intrants et matériels de santé et de nutrition. Assurer le suivi du transfert de fonds (assistance en espèces) et de la liquidation des avances, ainsi que de la planification, la livraison et l’utilisation appropriées des intrants du projet. S’assurer que les activités sont conformes aux plans d’action. Enregistrer les informations sur l’utilisation des ressources et la distribution des intrants.
5. Les progrès de la mise en œuvre du projet sont suivis pour faire les ajustements nécessaires et amélioration la mise en œuvre et la durabilité du programme. Les données pertinentes désagrégées par sexe sont transmises aux programmes santé et nutrition.
-Participer aux visites sur le terrain, des sites du projet pour suivre les activités du projet et les conditions locales, et assurer le suivi avec les homologues des gouvernements locaux et d’autres partenaires pour la mise en œuvre du projet. Aider à identifier les actions nécessaires pour adresser les goulots d’étranglements et suggérer des ajustements afin d’accélérer, améliorer le programme vers la durabilité. Aider les homologues gouvernementaux et les autres partenaires dans la planification et la gestion des programmes de santé et de nutrition.
-Rendre compte au superviseur des résultats des réunions de suivi et de revue du programme avec les homologues du gouvernement et tous les autres partenaires concernés. Rédiger les modifications nécessaires dans les plans de travail du programme.
6. La transparence est assurée pour le suivi des ressources humaines, matérielles et financières des programmes santé et nutrition.
-La coordination avec le personnel des opérations et des approvisionnements pour le suivi des ressources humaines, matérielles et financières, assure la redevabilité de l’UNICEF et de ses partenaires gouvernementaux et tous autres partenaires d’exécution. Créer les liens, assurer la liaison avec les autorités locales pour assurer la soumission en temps voulu des requêtes et des rapports financiers. -Surveiller les décaissements des fonds, en s’assurant que ces activités sont conformes aux plans d’action établis et aux affectations du budget-programme; et orienter et former le gouvernement et les partenaires d’exécution de l’UNICEF sur les politiques et procédures de gestion des ressources. Rédiger des rapports d’activité et de situation de gestion humaine, matérielle et financière pour le superviseur, au besoin.
7. Des partenariats et des relations de travail efficaces sont maintenus pour le plaidoyer, la coordination technique, le partage d’informations et la mise en réseau des connaissances.
-Échanger des informations et des connaissances avec d’autres programmes afin de contribuer à la réalisation des objectifs généraux du programme pays. Contribuer à la mise en place des systèmes efficaces de suivi, partage des connaissances (bases de données / réseaux) et rapportage, afin de garantir la disponibilité d’informations / données de programme actuelles et précises, et de contribuer à l’élaboration de supports de communication et de stratégies visant à soutenir le plaidoyer et la participation communautaire pour la santé et nutrition. Élargir le partenariat avec toutes les parties prenantes aux niveaux national, régional, des districts, des communautés et des ménages, ainsi qu’avec les partenaires financiers, y compris le secteur privé, afin d’accélérer la réalisation des objectifs des Objectifs de Développement Durables liés à la santé et à la nutrition.
-Rester en contact étroit avec ses homologues externes, y compris ceux des autres Agences des Nations Unies et des partenaires nationaux, afin d’améliorer la capacité de collecte et de diffusion des données pertinentes, et d’échanger des informations sur le développement et la mise en œuvre des programmes / projets. Partager les connaissances, les informations, les expériences et les leçons apprises.
8. Les informations de programme actualisées sont maintenues disponibles et les rapports préparés pour soutenir les programmes santé et nutrition grâce à la mise en œuvre efficace d’un système de surveillance intégré.
-En consultation avec les collègues du suivi et de l’évaluation, effectuer un suivi et une collecte de données précis et en temps voulu, et soutenir un système de suivi intégré, en consultation avec les parties prenantes.
-Aider les partenaires à s’assurer que les systèmes de suivi soient correctement conçus et que la collecte et l’analyse des données issues des visites sur le terrain sont coordonnées et normalisées pour alimenter le suivi de la performance du programme.
-Analyser les données de surveillance et offrir des informations en retour ou recommander les ajustements nécessaires pour garantir la réalisation des objectifs du programme.
-Aider à la préparation en temps voulu des rapports annuels sur la situation du secteur, conformément aux directives et procédures établies. Aider à la rédaction et à la préparation des rapports de programme pour la direction, le conseil d’administration, les donateurs, les révisions budgétaires, l’analyse des programmes santé et nutrition et les rapports annuels, selon les besoins.
9. La préparation aux situations d’urgence est continue et, en cas d’urgence, les interventions sont efficacement fournies.
-Aider à la mise en œuvre du plan de préparation aux urgences en matière de santé et de nutrition. En cas d’urgence, aider à surveiller et à évaluer la nature et l’étendue de la situation d’urgence dans la zone désignée. Fournir une assistance au Bureau Pays selon les besoins. Conformément aux engagements fondamentaux pour l’action humanitaire concernant les enfants (CCC), renforcer les partenariats avec les acteurs humanitaires de la santé et de la nutrition impliqués dans l’Inter-Agency Standing Committee (IASC).
10. Les autres tâches et responsabilités sont effectivement accomplies.
S’acquitter de toutes autres tâches et responsabilités assignées en fonction de l’objectif de ce poste et fournir les résultats nécessaires.
Pour se qualifier comme défenseur pour chaque enfant, il vous faut :
– Avoir un premier diplôme universitaire issu d’un établissement accrédité* ou équivalent dans une ou plusieurs des disciplines pertinentes dans les domaines suivants : médecine, nutrition, santé publique, épidémiologie ou tous autres domaines pertinents liés à la santé et la nutrition.
– Minimum deux ans (02 ans) d’expérience professionnelle dans la planification, la programmation, le suivi et l’évaluation des programmes de santé et de nutrition.
– Expérience professionnelle dans une fonction de gestion de programme ou capacité d’expertise technique en survie de l’enfant et en soins de santé et de nutrition.
– Expérience de travail sur le terrain
– Expérience professionnelle dans le transfert de compétence, accompagnement, coaching, renforcement de capacités des autorités gouvernementales principalement dans : (1) la coordination multisectorielle et planification budgétisée ascendante et intégrée ; (2) la documentation et la gestion améliorée des ressources, principalement les ressources humaines et matérielles ; et (3) l’utilisation et exploitation adéquate des systèmes d’information de routine en santé et nutrition, l’utilisation des supervisions intégrées et ciblées et la gestion basées sur les résultats.
– Avoir de bonnes capacités de travail en équipe dans un environnement multiculturel
– Avoir une bonne connaissance des logiciels usuels d’informatique (Word, Excel, Powerpoint, navigation sur Internet, et diverses applications de bureau …)
– Une expérience au sein de l’UNICEF, du système des Nations Unies ou un organisme international de développement serait un atout
– La maîtrise du français et du malagasy parlé, lu et écrit est requise. Bonne connaissance de l’Anglais comme langue de travail est un atout. La maîtrise du dialecte local du lieu d’affectation serait un atout.
– Avoir de bonnes capacités de travail en équipe dans un environnement multiculturel.
– Avoir de bonnes connaissances des logiciels usuels d’informatique (Word, Excel, …).
– Ce poste est réservé aux candidats de nationalité Malagasy
Pour chaque Enfant, vous devez démontrer…
Les valeurs de l’UNICEF à savoir l’attention, le respect, l’intégrité, la confiance et de la redevabilité et les compétences de base en matière de communication (II), de travail en équipe (I)et de recherche de résultats (I).
Les compétences techniques requises pour ce poste sont : Formulation des stratégies et des concepts (I), Application de l’expertise technique (II), Apprentissage et recherche (II), Planification et organisation (II), et Esprit d’analyse (II)
Comment postuler ?
Les candidats intéressés sont priés de postuler uniquement en cliquant le bouton ‘’Apply’’ en haut ou en bas et d’y joindre en fichiers attachés une lettre de motivation, CV détaillé et une copie du diplôme le plus élevé. Le candidat doit mentionner clairement dans sa candidature la région d’affectation souhaitée.
Tout dossier incomplet ou soumis en ligne après la date butoir (02 Decembre 2020) ne sera pas considéré.
Remarque : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s et participeront à la prochaine étape du processus de sélection
Si vous avez besoin d’aide, ou avez des questions, veuillez contacter l’adresse e-mail :  [email protected]
Nos avis de vacances sont également disponibles sur le site   http://www.unicef.org/about/employ/  et nos grilles salariales dans le lien :  https://www.un.org/Depts/OHRM/salaries_allowances/salaries/madaga.htm
Nos avis de vacances sont également disponibles sur le site   http://www.unicef.org/about/employ/
*Voir la liste des établissements accrédités sur le lien :  www.whed.net 
L’UNICEF s’engage au respect de la diversité et à l’inclusion au sein de sa force de travail, encourage tous les candidats, sans distinction de sexe, de nationalité, de religion et d’origine ethnique, y compris les personnes handicapées, à postuler pour faire partie de l’organisation. Les candidatures féminines sont vivement encouragées.
L’UNICEF applique une politique de zéro tolérance par rapport à l’exploitation et l’abus sexuel, et à toute forme de harcèlement, incluant le harcèlement sexuel, et la discrimination. Tous les candidats sélectionnés devront alors être soumis à une rigoureuse vérification de références et d’antécédents
Deadline: 02 Dec 2020 E. Africa Standard Time

POSTULER
Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !