COOPI recrute 01 Consultant SMSPS Evaluation externe

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
COOPI recrute 01 Consultant SMSPS Evaluation externe

COOPI recherche un Consultant SMSPS au Niger

COOPI est présent au Niger à partir du 2012 avec un bureau de coordination à Niamey, des bases actives à Diffa, Agadez, Dosso et Tillabéri. Actuellement, COOPI travaille dans la région de Diffa dans les secteurs de la protection, la santé mentale, et l’éducation en situation d’urgence, à Niamey et Agadez dans la migration mixte avec la gestion des cases de passage et l’appui psychosocial des réfugiés et migrants, dans les régions de Tillabéry et Tahoua avec des interventions dans le domaine de la nutrition/santé et de l’éducation d’urgence, à Maradi avec un projet de protection. Les principaux bailleurs de fonds sont ECHO, la Coopération Suisse, la Coopération Italienne (AICS), USAID/BHA et les agences des nations unies (UNHCR, UNICEF, OMS).

Contexte et justification du poste

Le projet «  Renforcement des services de protection et SMSPS pour les populations dans le contexte de la migration et du déplacement dans les régions de Diffa, Niamey et Agadez  », de la durée de deux ans, a démarré en juin 2019 sous financement de la Coopération Suisse et est développé en synergie avec d’autres projets de protection, éducation et santé mentale que COOPI est en train de mettre en œuvre avec les financements de USAID/BHA, AICS, UNHCR, UNICEF et ECHO. La stratégie visée par le projet consiste à renforcer les  mécanismes à base communautaire  avec une approche intégrée  protection-éducation-santé mentale  qui puisse assurer la dynamisation, autonomisation et résilience des communautés locales. La stratégie de projet vise aussi à promouvoir la santé mentale à tous niveau et à renforcer les structures sanitaires et locales pour faciliter l’accès aux personnes vulnérables aux services de santé mentale. Le projet est donc axé sur deux piliers, notamment :

  • Le bien-être psychosocial et l’accès à l’éducation des populations affectées par la crise humanitaire et sécuritaire sont améliorés et renforcés tout en répondant à leurs besoins de protection dans la région de Diffa ;
  • L’accès aux soins de santé mentale et psychosociale des migrants passant par l’axe Niger-Lybie/Algérie est amélioré pour préserver le bien-être et potentiel de développement humain.

Nous encourageons le personnel international présent dans le pays à postuler.

Objectif de la consultation

L’objectif général de l’évaluation externe est d’évaluer le niveau d’atteinte des objectifs fixés et des résultats planifiés du projet. Plus précisément, la mission a pour objectif d’évaluer l’impact que les résultats du projet ont eu sur :

  • La capacité des communautés locales de prévenir et répondre aux besoins de protection ainsi que leur capacité de résilience ;
  • L’amélioration de l’accès des personnes vulnérables dans les communautés affectées par la crise ou par les migrants à des services de prise en charge de santé mentale ;
  • L’accès d’enfants et adolescents des zones affectées par la crise à des opportunités de réinsertion scolaire et professionnelle ;
  • Le renforcement au niveau régionale et nationale des activités de santé mentale en termes de capitalisation, qualité et dynamisation.

Résultats attendus

  • Un bilan effectif de l’impact de l’intervention du projet par rapport aux objectifs et résultats attendus du projet est défini. La qualité de l’impact ainsi que les éventuels cas d’échec seront évalués ;
  • Une évaluation qualitative des outils, instruments et documents utilisés et produits par le projet est effectuée ;
  • Une évaluation de la stratégie et méthodologie est effectuée, des réajustements stratégiques et nouvelles sources de réflexion et d’innovation finalisées à une amélioration qualitative des interventions COOPI futures sont proposées ;
  • Les résultats obtenus de l’accompagnement des structures étatiques, telles que la DRSP, le PNSM, DRPE, DREP, etc., ainsi que des relais communautaires sont analysés et des recommandations quant au soutien dans une phase successive du projet sont ressorties.

Méthodologie

Les étapes de l’évaluation seront les suivantes :

  • Discuter et confirmer les objectifs et questions de recherche avec l’équipe de la coordination et du projet ;
  • Proposer des outils de collecte de données et discuter un planning de travail compréhensif de la liste des partenaires techniques et institutionnels à rencontrer, ainsi que des éventuels missions, focus groupes et ateliers à tenir pendant l’évaluation ;
  • Récolter tous les documents nécessaires à mesurer le niveau d’avancement et les activités du projet (documents de suivis, documents de projet, etc.) ;
  • Collecter et analyser les données nécessaires, par le biais de missions dans les zones d’intervention, rencontres avec les partenaires techniques et institutionnels, focus groupes avec les bénéficiaires et les communautés d’intervention, etc., pour évaluer le niveau d’attente des objectifs du projet, leur pertinence, la méthodologie, l’impact, l’attente des indicateurs, etc. ;
  • Elaborer un premier draft de document de rapport d’évaluation à remettre à COOPI ;
  • Organisation d’une séance de restitution et discussion des résultats de l’évaluation ;
  • Intégrer les commentaires de COOPI au document et produire le rapport d’évaluation final.

Afin de mesurer l’attente des indicateurs et des objectifs du projet, le consultant pourra organiser la méthodologie d’évaluation plus appropriée, tout en considérant aussi les inputs de COOPI qui suggère une approche participative. Sur la base des normes d’évaluation de l’OCDE, une attention particulière sera donnée à la pertinence du projet par rapport aux priorités initiales, les besoins existants et le contexte, l’efficacité des activités menées par rapport aux objectifs préfixés et à la méthodologie choisie et l’efficience des ressources et actions adoptées. Après avoir évalué l’impact du projet par rapport aux résultats attendus, une analyse de la durabilité permettra de comprendre si la stratégie de pérennisation était appropriée.

Profil du Candidat

Essentiels

  • Diplôme universitaire  (Master 2, doctorat) en psychiatrie, psychologie ou dans un domaine similaire avec cinq années d’expérience professionnelle pertinente ;
  • Excellente maitrise du  français , tant à l’oral qu’à l’écrit.
  • Expérience dans la réponse en SMSPS dans le contexte humanitaire ;
  • Connaissance approfondie théorique et pratique des directives du CPI concernant la santé mentale et le soutien psychosocial dans les situations d’urgence et la Protection ;
  • Avoir de fortes capacités de mise en réseau pour des relations constructives avec tous les acteurs humanitaires (par exemple, OCHA, le CICR, les agences de l’ONU Cluster Lead, les ONG internationales, ONG nationales et organisations de la société civile), les bailleurs et les ministères techniques pertinents, notamment le Ministère de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes et le Ministère de la Santé Publique ;
  • Avoir une expérience d’au moins 3 ans en andragogie appliquée au domaine de la SMSPS et de l’Education ;
  • Avoir une connaissance suffisante des milieux religieux-traditionnels et leurs sensibilités;
  • Avoir une solide maitrise des approches d’intervention sensibles au genre et aux conflits.

Atouts

  • Expérience de travail précédente dans la région du Sahel est vivement souhaitée.

COOPI se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

Cliquez ici pour postuler

www.coopi.org/it/posizione-lavorativa.html?id=4225&ln=