EHESP recrute 01 Chef de projet en poste international-pro6pac

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
EHESP recrute 01 Chef de projet en poste international-pro6pac

Projet de renforcement des capacités du CIESPAC (Pro6pac), Centre Inter-Etats d’Enseignement Supérieur en Santé Publique d’Afrique Centrale

Poste de catégorie A, basé à Brazzaville, République du Congo

  • Structure de rattachement

L’École des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP). L’EHESP est membre du réseau des écoles de service public (RESP), de la conférence des présidents d’université (CPU) et de la conférence des grandes écoles (CGE). Grand établissement d’enseignement supérieur, l’EHESP est sous la tutelle conjointe des ministères chargés des affaires sociales et de la santé, ainsi que de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Les 4 missions de l’EHESP sont les suivantes :

  1. Assurer la formation des personnes ayant à exercer des fonctions de direction, de gestion, d’inspection ou de contrôle dans les domaines sanitaires, sociaux ou médicosociaux ;
  2. Assurer en réseau un enseignement supérieur en matière de santé publique ;
  3. Contribuer aux activités de recherche en santé publique ;
  4. Développer les relations internationales.

L’EHESP accueille 1 300 élèves, étudiants et doctorants (dont 650 diplômés, chaque année), 7 000 stagiaires en formation continue et compte 450 personnels, dont 90 enseignants et enseignants-chercheurs. L’Ecole emploie 1300 vacataires extérieurs. Son budget est de 58 millions d’euros.

  • Contexte

Le Centre Inter-Etats d’Enseignement Supérieur en Santé Publique d’Afrique Centrale, CIESPAC ( http://CIESPAC.org/index.php/fr/ ), est un organisme de formation, devant irriguer tous les pays de la zone géographique de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), composée des pays suivants et par ordre alphabétique : Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad.

Créé en 1981 comme unité opérationnelle en matière de formation de l’Organisation de Coordination pour la lutte contre les Endémies en Afrique Centrale (OCEAC), le CIESPAC a effectivement démarré ses activités en 1988 pour les suspendre en 1997 en raison des troubles sociopolitiques survenus au Congo. Depuis la relance de ses activités en 2008, le CIESPAC a mis en œuvre ou hébergé un certain nombre d’activités de formation de courte durée, et déploie depuis 2016 un enseignement de master en santé publique avec trois spécialités sur deux ans.

Le CIESPAC qui compte une vingtaine de personnes, dont 5 chargées d’enseignement, est devenu depuis le 24 mars 2019 une école autonome et institution spécialisée de la CEMAC. Dans ce cadre, une réflexion a démarré sur un nouveau projet stratégique de l’établissement.

L’objectif du projet PRO6PAC est de l’accompagner dans cette démarche et dans le développement d’une offre de formation régionale. Cet appui se fera selon trois axes :

  • Un renforcement institutionnel, à travers l’accompagnement à l’élaboration d’un plan stratégique d’établissement, sa mise en œuvre et son pilotage ;
  • Un renforcement technique, en termes d’ingénierie pédagogique et de formation, sur le plan aussi bien qualitatif (pertinence et qualité des formations) que quantitatif (accessibilité et déploiement de l’offre) ;
  • Un renforcement des infrastructures, permettant de disposer des conditions nécessaires au déroulement des formations, au Centre et à distance.

A travers ces actions, et sur le long terme, le projet vise à renforcer les compétences des professionnels de santé publique, à des postes de direction et de responsabilités, pour améliorer la performance et la qualité des établissements et services de santé, ainsi que l’efficacité des politiques et des programmes de santé régionaux et nationaux.

Il est financé par l’Agence Française de Développement (AFD) et mis en œuvre par l’EHESP pour une durée totale de 36 mois (2020-2022) depuis janvier 2020.

Expériences / Formation

  • Description de la fonction

Sous l’autorité de la Directrice des relations internationales, au sein du pôle projets européens et de coopération internationale, et en coordination conjointe avec le Directeur Général du CIESPAC et son équipe, le chef de projet assure la maîtrise du projet d’appui au CIESPAC. Il est appuyé par une équipe projet composée de :

  • La chargée de projet, basée à la direction des relations internationales de l’EHESP à Rennes
  • L’assistant de projet dédié, installé à Brazzaville
  • L’équipe du CIESPAC
  • Des conseillers techniques, émanant de l’EHESP à Rennes.

Le chef de projet est responsable de la bonne exécution du projet, dans ses dimensions techniques, de coût et de délai, conformément aux procédures définies dans la convention avec l’AFD et le CIESPAC, ainsi qu’au manuel opérationnel du projet. Parallèlement, il fournit un appui technique au CIESPAC, dans ses domaines de compétence, selon une démarche  de co-construction , et en s’appuyant sur des missions d’expert(e)s techniques de l’EHESP et de son réseau.

Missions ou domaines d’activités Activités
Pilotage du projet –          Assurer au quotidien la coordination générale, l’animation et le suivi de la mise en œuvre des activités du projet, dans le respect du calendrier et du cadre financier établis–          Planifier les activités, en concertation avec l’équipe projet et le Directeur Général du CIESPAC, co-pilote du projet–          Préparer et assurer le secrétariat du comité de pilotage, les réunions techniques et les points d’avancement, conjointement avec le Directeur Général du CIESPAC, et avec l’aide de l’assistant local du projet.–          Gérer la communication de la conduite du projet, avec les partenaires nationaux, sous-régionaux et internationaux ;–          Elaborer et mettre à jour les documents stratégiques et techniques du projet, avec l’appui de la chargée de projet : manuel des procédures, plan de travail, outils de reporting, indicateurs, rapports techniques et financiers ;–          Superviser la qualité des livrables attendus dans le projet (documents de référence, procès-verbaux, évaluations) ;–          Superviser la gestion financière : valider le suivi des dépenses et arbitrer ;–          Vérifier l’application des procédures administratives, financières et logistiques, conformément au manuel dédié ;–          Superviser des appels (offres, projets) lancés dans le cadre de la mise en œuvre du projet, conformément aux procédures en vigueur et au calendrier, en coordination avec la Direction des affaires financières et l’équipe projet de l’EHESP ;–          Participer à l’identification des formateurs et experts techniques et s’assurer de la bonne organisation sur site de leurs missions ;
Fournir un appui technique au CIESPAC –          Organiser la démarche participative conduisant à définir un plan d’orientations stratégiques, en lien avec les ministères et partenaires d’Afrique Centrale, sur des solutions adaptées au contexte régional et y contribuer ;–          Mettre en place et animer des groupes de travail, des actions de dialogue et des ateliers de travail participatifs, dans le cadre de la stratégie de partenariat du CIESPAC ;–          Conseiller l’équipe pédagogique du CIESPAC, d’une part dans la définition et la mise en œuvre d’une offre de formation au niveau Master et de formations continues, courtes et ciblées ; et d’autre part, s’assurer de sa mise en œuvre opérationnelle sur toute la durée du projet, en étroite coordination avec les cadres des Ministères des pays de la zone CEMAC ;–          Réaliser et/ou coordonner l’élaboration d’études diagnostiques, avec les experts de l’EHESP et de son réseau ;–          Programmer et superviser les activités de formation du projet, y compris des sessions de renforcement des capacités, assurées par des expert.e.s ;–          Préparer des termes de référence et superviser des offres et des prestations de services, liés aux activités de la composante « renforcement du centre de ressources et des outils pédagogiques » du projet.

Profil

  • Diplômé.e d’une université, d’une grande école ou d’une école de la fonction publique, en sciences de la santé, santé publique, ingénierie de formation/pédagogie, droit, gestion, sciences politiques, ingénieur .

Connaissances et compétences requises

  • Expérience de 15 ans minimum souhaitée, dont expérience confirmée du pilotage de projets internationaux d’assistance technique ou de renforcement de capacités des pays en développement ou émergents, de préférence en Afrique ;
  • Expérience sur les problématiques des politiques dans les secteurs de la santé publique et/ou de l’Education, de l’Enseignement Supérieur ou de la Formation ;
  • Capacité relationnelle (notamment qualités d’écoute et de dialogue) et de travail en équipe ;
  • Capacité de négociation avec les partenaires du projet dans un esprit d’ouverture (sens diplomatique)

Compétence d’analyse et de résolution de problèmes, dans un contexte interculturel ;

  • Appétence pour la gestion administrative et financière des projets et expérience dans ce domaine;
  • Capacité à coordonner l’intervention de différents acteurs, dans une approche transversale ;
  • Maîtrise du Pack Office.

Salaire

Conditions

Rémunération selon compétences/expériences.

Contrat d’expatriation (indemnité de résidence à l’étranger, indemnité de changement de résidence, majoration familiale éventuelle).

CDD jusqu’au 31/12/2022 (renouvelable sous réserve d’extension du projet), ou par la voie du détachement d’une des trois fonctions publiques.

Lieu d’affectation : Brazzaville, République du Congo, avec des missions à l’étranger, en Afrique Centrale et en France.

Prise de poste prévue au plus tard   le 1 er  septembre 2021, incluant une période d’appropriation du projet et d’intégration dans l’équipe-projet de l’EHESP avant la prise de fonction à Brazzaville.

Comment postuler

Envoyer votre candidature  à  [email protected]

et  [email protected]

Date limite de candidature le 10 mai 2021

Renseignements sur le poste :

Renseignements administratifs :