La BAD recrute 01 Chargé(e) d’enquête Principal(e) et Expert-Comptable Judiciaire

La BAD recrute 01 Chargé(e) d’enquête Principal(e) et Expert-Comptable Judiciaire , PIAC2  » être ressortissants d’un des pays membres de la BAD »

La Banque Africaine de Développement (BAD)

Abidjan, Côte d’Ivoire
Banque et Assurances
Chargé(e) d’enquête Principal(e) et Expert-Comptable Judiciaire , PIAC2
Titre du poste: Chargé(e) d’enquête Principal(e) et Expert-Comptable Judiciaire , PIAC2
Grade: PL4
Poste N°: 50102216
Référence: ADB/20/123
Date de clôture: 26-sep-2020
Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire
Objectifs
LA BANQUE :
Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 en Afrique (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque africaine de développement vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Afin de se concentrer au mieux sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et de réaliser un plus grand impact sur le développement, la Banque a défini pour ses interventions en Afrique, cinq grands domaines (High 5) à intensifier pour accélérer l’obtention de résultats à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des Africains. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.
LE COMPLEXE :
Le Président assure la planification, la supervision et la gestion des activités du Groupe de la Banque. Sous la direction des Conseils d’administration, il gère les affaires courantes de la Banque et du Fonds africain de développement et encadre les opérations et activités conformément aux accords portant création de la BAD et du FAD. Le Président assure la supervision d’un certain nombre de départements et divisions, à savoir : le Cabinet du président (PRST0) ; le Département de l’évaluation indépendante du développement (BDEV) ; le Bureau de l’Intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC) ; l’Unité de médiation et de vérification de la conformité (BCRM) ; le Secrétariat du Conseil d’appel des sanctions (BSAB), le Tribunal administratif (BATR) ; le Bureau de l’Auditeur général (PAGL) ; la Direction de la gestion des risques du Groupe (PGRF) ; le Département du Conseil juridique général et des services juridiques (PGCL) ; le Département de la Communication et des relations extérieures (PCER) ; le Bureau de l’éthique (PETH), ainsi que le Bureau du Secrétaire général et secrétariat général (PSEG).
LE DÉPARTEMENT ET LA DIVISION QUI RECRUTENT :
Le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC) joue un rôle essentiel dans la réalisation de ce mandat en assurant la préservation de l’image et de la réputation de la Banque et en améliorant le climat d’investissement sur le continent par la dissuasion, la prévention et la réduction de la fraude, de la corruption, des actes d’inconduite de la part des membres du personnel et d’autres pratiques nuisibles au sein du Groupe de la Banque.
La Division des enquêtes a pour mandat principal de mener des enquêtes indépendantes sur les allégations de corruption, de fraude et autres pratiques répréhensibles commises dans le cadre des opérations financées par le Groupe de la Banque. Elle mène en outre des enquêtes sur les allégations d’inconduite impliquant les membres du personnel de la Banque.
LE POSTE :
Le/la Chargé(e) d’enquêtes principal(e) et expert-comptable judiciaire est chargé(e) de procéder à des saisies et des analyses d’expertise comptable judiciaire exhaustives et d’apporter un appui technique dans le cadre d’allégations de fraude, de corruption, d’autres pratiques passibles de sanctions et de fautes commises par le personnel du Groupe de la Banque, en ce qui concerne les opérations financées par la Banque, les budgets administratifs et l’utilisation abusive des ressources de la Banque.
Le/la Chargé(e) d’enquêtes principal(e) et expert-comptable judiciaire réalise des enquêtes d’expertise comptable judiciaire exhaustives concernant des allégations de faute professionnelle, de fraude, de corruption et autres pratiques répréhensibles commises dans le cadre des opérations financées par le Groupe de la Banque. Les conclusions de ces enquêtes sont transmises par le biais des mécanismes élaborés selon le processus de sanctions de la Banque, des ressources humaines et de la haute direction.
Dans l’exercice de ses fonctions, le/la Chargé(e) d’enquêtes principal(e) et expert-comptable judiciaire se conforme aux normes les plus élevées en matière de compétence professionnelle et d’intégrité et est guidé(e) par les principes de confidentialité, de justice, d’impartialité et de diligence raisonnable.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision et les orientations générales du Chef de division, PIAC.2, le/la Chargé(e) d’enquêtes principal(e) et expert-comptable judiciaire assume les fonctions suivantes :
Piloter les équipes chargées d’enquêter ou d’aider un ou plusieurs autres enquêteurs à mener des enquêtes sur les allégations de faute professionnelle, de fraude et de corruption en identifiant et en apportant des réponses précises aux faiblesses du contrôle interne et aux signaux d’alerte dans les registres et états financiers.
Utiliser les techniques d’expertise-comptable judiciaire pour reconstituer les livres comptables, registres et informations électroniques des organisations/entités suspectes et/ou les analyser et participer à des entrevues destinées à établir les faits.
Mettre en place des procédures et mécanismes permettant de garantir la confidentialité du service d’assistance téléphonique, la protection des lanceurs d’alerte et le signalement anonyme des cas de fraude et de corruption au sein de la Banque et dans les activités qu’elle finance dans les PMR.
Recevoir, examiner et enquêter sur les allégations ou les dénonciations de fautes professionnelles, de fraude, de corruption et d’actes répréhensibles avérés ou suspectés, au sein de la Banque et dans les activités qu’elle finance, qui lui sont adressées par le Chef de la division PIAC2.
Employer les mesures de surveillance jugées nécessaires et raisonnables pour la réalisation des enquêtes.
Faire régulièrement rapport au Chef de la division PIAC2 sur les allégations reçues et examinées et sur l’état d’avancement des enquêtes.
Analyser les questions de responsabilité ; établir le profil des activités de projets et identifier les risques potentiels pour les fonds des projets.
Préparer et réviser des rapports, notes d’informations et présentations d’une qualité irréprochable, requis pour le processus de sanctions et la procédure disciplinaire de la Banque.
Procéder à des examens et analyses proactifs visant à détecter et empêcher la fraude et la corruption dans les opérations de la Banque, en collaboration avec les unités concernées au sein de la Banque et des pays membres.
Encadrer la mise en œuvre des recommandations des enquêtes pour éviter que les irrégularités constatées ne se reproduisent, afin de préserver les actifs et l’image de la Banque.
Aider les pays membres régionaux à répondre aux allégations relatives au caractère approprié de la comptabilité et des rapports financiers, de la fraude, des vérifications préalables réglementaires et des enquêtes relatives à la lutte contre la corruption.
Conseiller et soutenir les collègues lors de l’identification des faiblesses du contrôle interne et des indicateurs de fraude et de corruption.
Œuvrer de manière autonome ou en tant que membre d’une équipe à l’élaboration de stratégies et d’activités de lutte contre la fraude et la corruption.
Fournir des conseils et un appui aux enquêteurs en matière d’enquêtes d’expertise-comptable judiciaire.
Fournir un appui technique pour les demandes émanant de la Banque, des PMR et des autres BMD concernant des cas de fraude et de corruption.
Contribuer à la mise en place et au maintien d’une capacité adéquate en matière d’enquêtes d’expertise-comptable judiciaire au sein de PIAC.
Les tâches consistent à :
 Définir, proposer et intégrer diverses solutions technologiques visant à renforcer la collecte d’informations comptables légales et les mesures préventives dans le domaine.
Procéder à des examens juridiques électroniques recevables à titre de preuves dans une cour de justice, notamment la capture et la saisie de données électroniques.
Analyser les données électroniques et les dispositifs de stockage informatique, c’est-à-dire les disques durs, les disquettes, etc., – surveiller l’utilisation et l’historique des ordinateurs à partir des journaux du système d’exploitation et des fichiers d’application.
Assurer la maintenance du matériel et des logiciels dans le laboratoire d’informatique judiciaire.
Se tenir au courant des évolutions techniques en matière d’équipements, de logiciels et de techniques d’expertise-comptable judiciaire.
Assurer la direction et la réalisation de missions de capture et de saisie de données électroniques.
Assurer la gestion et la sauvegarde des preuves électroniques dans le laboratoire d’informatique judiciaire.
Procéder à l’évaluation des outils afin d’en vérifier la pertinence par rapport aux données judiciaires standard.
Rédiger les rapports détaillés des enquêtes d’expertise-comptable judiciaire.
Se livrer à des fonctions d’administration système et de réseau à l’appui des opérations menées par les enquêteurs de la Division, dans un environnement en réseau.
Procéder à des investigations de terrain, contrôler les preuves et les données recueillies et examiner les documents et informations réunis au cours d’une enquête afin de vérifier que les objectifs de cette dernière ont été atteints, que les preuves sont protégées et étayent efficacement les résultats, conclusions et recommandations de l’enquête.
Préparer des rapports d’activités trimestriels présentant l’état d’avancement des allégations, des examens préliminaires et des progrès de l’enquête à l’intention du Chef de la division PIAC.2.
Participer à l’élaboration des rapports annuels du Département et d’autres rapports internes et externes.
Participer à des initiatives/projets spéciaux et effectuer des missions ad hoc à la demande.
Critères de sélection
Être titulaire d’au moins un Master ou un Diplôme équivalent en Comptabilité, Finance, Audit, Banque, Economie, ou dans une discipline connexe. Une qualification professionnelle en comptabilité serait un atout.
Justifier d’au moins six (6) ans d’expérience pratique pertinente au sein d’une organisation ou société internationale, notamment en matière d’enquêtes pour fraude, corruption et/ou collusion, dont au moins trois (3) ans dans le domaine de la comptabilité judiciaire et des enquêtes.
Faire preuve d’intégrité, de bon sens, d’impartialité et de discrétion dans les relations avec le personnel et les personnes extérieures
Avoir une bonne connaissance des logiciels d’enquêtes et judiciaires.
Avoir une parfaite maîtrise de la comptabilité et des enquêtes judiciaires et des techniques de détection de la fraude informatique, en particulier dans les projets de développement.
Avoir une bonne connaissance des aspects essentiels de la sécurité des systèmes d’information dans divers domaines : bases de données, développement, réseaux, systèmes d’exploitation, sécurité informatique, applications de sécurité spécifiques, etc. ; connaissance des logiciels judiciaires numériques.
Justifier d’une expérience dans le domaine des systèmes de contrôle interne, assortie d’une aptitude à évaluer ces systèmes et à recommander des mesures correctives.
Posséder des qualités avérées de leadership, assorties de solides aptitudes interpersonnelles et de communication.
Justifier d’une expérience des milieux multiculturels et des équipes multidisciplinaires.
Avoir d’excellentes compétences en matière de communication et de présentation, à l’écrit et à l’oral ; avoir des capacités avérées à préparer, présenter, donner des arguments et défendre de façon claire et concise des thèmes, conclusions et recommandations auprès de membres de la direction, ainsi qu’à produire des notes, rapports, articles, etc., complexes et convaincants.
Avoir d’excellentes compétences interpersonnelles, notamment une aptitude à travailler efficacement en équipe ou au sein d’un groupe de travail, en tant que membre ou chef d’une équipe, ainsi qu’avec de hauts responsables, à l’interne comme à l’externe.
Avoir des aptitudes éprouvées en matière d’entretiens, être capable d’influencer et de gagner la confiance des témoins récalcitrants.
Avoir de solides capacités organisationnelles et analytiques doublées d’une attention au détail.
Être capable de travailler de manière indépendante et de gérer les problèmes.
Avoir de bonnes aptitudes en matière de logiciels et de comptabilité légale.
Avoir de bonnes compétences en matière de résolution de problèmes.
Avoir le souci du client.
Être capable de travailler en équipe et de nouer des relations.
Être capable de communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français avec, de préférence, une connaissance pratique de l’autre langue.
Maîtriser l’utilisation des logiciels courants de la Banque (Word, Excel, PowerPoint).
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES
Si vous rencontrez des difficultés techniques pour soumettre votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct  [email protected] (le lien envoie un courriel)
Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

POSTULER
Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !